Se connecter S’abonner

Crise énergétique : Bruno Le Maire précise les ambitions du gouvernement

Si certains conseils vestimentaires s’avèrent pratiques, le ministre de l’Economie envisage de solutions plus concrètes face à la crise énergétique.

inflation
Crédit : NICOLAS MESSYASZ/SIPA/1903201500

Un ministre de l’Économie sur le front de la crise énergétique. « Je ne suis pas inquiet pour l’hiver mais avec le gouvernement je suis déterminé à apporter les bonnes réponses sur la question stratégique du prix de l’énergie », a déclaré, vendredi 30 septembre Bruno Le Maire au micro d’Europe 1. Alors que l’inflation continue de galoper, le locataire de Bercy a martelé que ses préoccupations principales concernaient le prix et la disponibilité de l’énergie dans l’Hexagone et sur le Vieux Continent. Face au journaliste Dimitri Pavlenko, il a qualifié d’« urgence absolue » la question du prix. « La France a su anticiper la flambée des prix et mis en place un bouclier énergétique, pour un coût de près de 100 milliards d’euros sur trois ans. »

Résoudre la crise énergétique grâce à une entente européenne

Pour Bruno Le Maire, la réaction rapide de la France lui permet aujourd’hui l’inflation la moins forte de la zone euro, tout en protégeant les Français contre la crise énergétique. « Si on n’avait pas pris ces mesures là, les factures augmentaient de 180 euros pour l’électricité et de 200 euros par mois pour le gaz au mois de janvier. Là, ce sera uniquement de 15% », assène le ministre de l’Economie.

Pour autant, il est possible de faire mieux, selon Bruno Le Maire. Dans les colonnes des Echos, il a cosigné une tribune avec son homologue allemand. Il y a annoncé une entente avec l’Allemagne pour limiter la hausse des prix. Les deux pays souhaitent notamment découpler le prix du gaz et de l’électricité pour avoir des prix moins élevés. « Il faut de manière urgente que la Commission européenne fasse des propositions concrètes dans les jours qui viennent pour faire baisser les prix », a-t-il poursuivi.

La tribune a également permis à Bruno Le Maire de s’exprimer au sujet du système européen des aides aux entreprises. « Il faut également que la Commission européenne simplifie le dispositif d’aide car vous avez beaucoup d’énergéticiens aujourd’hui qui ne peuvent même pas l’appliquer. Beaucoup d’entreprises qui consomment beaucoup d’énergie, qui ne peuvent pas disposer des aides auxquelles pourtant elles auraient droit, parce que les critères sont trop compliqués. Ils doivent être simplifiés, ils le seront en octobre », a-t-il stipulé.