Se connecter S’abonner

Location de voiture : des prix en forte baisse en fin d’année

Après un été compliqué, les prix de la location de voiture devraient être nettement plus bas en octobre et durant les vacances de la Toussaint.

location de voiture
iStock

En ce début d’automne, certains ménages sont certainement déjà en train de planifier leurs vacances de la Toussaint, voire de Noël. Ils seraient bien avisés dans leurs calculs des frais de transport de prendre en considération la voiture de location. Les clients ont pu être refroidis par les tarifs en vigueur cet été, particulièrement élevés. Mais depuis, les prix ont connu une baisse très importante, relève Le Parisien. Selon les chiffres du comparateur spécialisé, Carigami, qui a compilé les tarifs de 35.000 agences, le coût d’une semaine de location d’ici la fin des prochaines vacances aura baissé de 36%.

La location de voiture mise à mal par le Covid-19

Il faut dire qu’il avait atteint 529 euros cet été, notamment en raison des conséquences de la pandémie. Mais les chiffres sont également en baisse lorsqu’on les compare à 2021 (-10%) et a fortiori à 2019, dernière année de référence pré-Covid (-60%). Et le phénomène s’étend à d’autres pays européens. Bien sûr, la saison impacte sur la demande et donc sur les tarifs. Les locations de voiture sont traditionnellement plus chères en été. Mais ce n’est pas le seul facteur.

L’offre était également en berne selon Carigami. Cela en raison des pénuries de matières premières et fermetures d’usines liées à la pandémie. Les loueurs se sont retrouvés confrontés à un manque cruel de voitures neuves. À cela s’ajouterait un « refus des consommateurs de se projeter au-delà de quelques semaines dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat », et donc une demande qui reste faible.

En moyenne pour une location en octobre, il faut compter 388 euros la semaine. La baisse est encore plus significative à Paris, qui regroupe près d’un quart du marché. Les tarifs y reculent de presque 50%. La palme revient à la Corse, avec des prix en baisse : 67% à Bastia et 76% à Ajaccio. Il faudra cependant, début novembre, tenir compte de la baisse du coup de pouce de l’État sur le carburant, qui passera de 30 centimes à 10 centimes. Total devrait également mettre fin à sa ristourne actuelle de 20 centimes. Autre élément à prendre en compte pour une comparaison, la hausse possible des prix de la SNCF, qui n’est pas épargnée par l’inflation dans le secteur de l’énergie.