Se connecter S’abonner

Carburants : Total propose un bonus exceptionnel à ses salariés

Face à la crise des carburants, Total a esquissé plusieurs gestes dans un communiqué. Mais pour le patron de la CGT, ce n’est pas assez.

superprofits
Crédit : Total Energies.

Entre Total et Bercy, le torchon brûle, sur fond de difficulté d’approvisionnement en carburants. Le locataire du ministère situé dans le XIIème arrondissement de Paris, Bruno Le Maire, a d’ailleurs enjoint Total à « augmenter les salaires », dans une interview relayée par Le Parisien. « C’est tout simplement insupportable pour nos compatriotes », a-t-il ajouté, alors que la grève dans les raffineries françaises se poursuit, jeudi 13 octobre 2022.

Une vraie négociation pour sortir de la pénurie d’approvisionnement en carburants

« Il est évident que Total a la capacité de faire des augmentations de salaires », a jugé le ministre de l’Economie qui demande à la CGT de « clarifier sa position ». « Que veut la CGT ? Des négociations salariales, c’est légitime. Le blocage général du pays ? C’est inadmissible », s’est-il insurgé.

Dans la foulée de son interview, le groupe pétrolier a diffusé un communiqué dans lequel il promet aux salariés un bonus exceptionnel. Plus précisément, il s’agira d’un mois de salaire supplémentaire, versé en décembre « sous réserve d’accords salariaux dans les divers pays et filiales concernés ». Mais ce n’est pas tout : Total a également promis aux salariés français une augmentation de 6% dès le 1er janvier 2023.

Des promesses pas assez viables, selon Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT. Plutôt qu’un communiqué, le syndicat souhaiterait une « négociation » avec les salariés, a-t-il déclaré sur BFM et RMC. « Dans une négociation, on se met autour de la table, on discute. Là c’est de la communication » de la part du groupe pétrolier, a fustigé le numéro un du syndicat, qui a rappelé que le patron du groupe avait vu son salaire gonfler « de 52 % » en un an.