Se connecter S’abonner

Superprofits : TotalEnergies, 43% de bénéfices nets en un an

En neuf mois, le groupe a déjà réalisé 17,3 milliards de superprofits, plus que durant l’année 2021 où il avait engrangé 16 milliards.

superprofits
Crédit : Total Energies.

Toujours plus de superprofits chez TotalEnergies. Jeudi 27 octobre, le groupe a rendu publics ses résultats, soit un bénéfice net en augmentation de 43% sur un an, à 6,6 milliards de dollars au troisième trimestre de cette année. C’est en partie par la hausse des prix du gaz et du pétrole, liés à la guerre en Ukraine, que peuvent s’expliquer ces résultats. Après plusieurs semaines de grève dans les raffineries et une grogne sociale qui court à mesure que l’inflation augmente, les superprofits constituent un sujet sensible dans l’Hexagone.

Des superprofits réalisés dans un contexte de guerre en Ukraine

« Dans un contexte marqué par un prix du Brent à 100 dollars le baril en moyenne et des prix du gaz exacerbés par l’agression militaire de l’Ukraine par la Russie, TotalEnergies a su tirer parti de son modèle intégré, notamment dans le gaz naturel liquéfié (GNL), pour générer des résultats en ligne avec les trimestres précédents », détaille Patrick Pouyanné, le PDG de TotalEnergies dans un communiqué. En neuf mois, le groupe a déjà réalisé 17,3 milliards de bénéfice, plus que durant l’année 2021 où il avait engrangé 16 milliards d’euros en douze mois.

Pour Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, c’est un gage de fierté : « Moi je dis tant mieux. Quand une entreprise française réussit, je pense que nous devrions tous être satisfaits de cette réussite et nous devrions tous être fiers d’avoir une grande entreprise énergétique qui soit française comme Total », a-t-il reconnu au micro de BFM Business. Pour le ministre délégué chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, la joie est moins criante : « C’est une bonne nouvelle » si le groupe « partage la valeur dans l’entreprise », « s’ils font baisser la facture des Français », a-t-il précisé.