Se connecter S’abonner

Métiers en tension : quelles sont les professions concernées ?

Selon un top 30 réalisé par la Dares au sujet des métiers en tension, la pandémie a eu un effet sur les effectifs. Détails.

métiers en tension
Crédit: iStock.

Dans de nombreux secteurs, le constat est le même : recruter est devenu un véritable casse-tête. Le Gouvernement a d’ailleurs émis l’idée de la création d’un titre de séjour spécifique pour les travailleurs irréguliers dans les métiers en tension. Le tout, afin de résoudre ce problème pour les structures concernées. Et, au regard des observations de la Dares, la situation ne s’améliore pas, car la liste s’allonge à mesure des années, explique BFMTV, jeudi 3 novembre.

Des métiers en tension apparus durant la pandémie

Dans sa dernière note sur le sujet, publiée en septembre 2022 pour l’année 2020, elle observe qu’« après une diminution en 2020, les tensions sur le marché du travail remontent et atteignent en 2021 leur plus haut niveau depuis 2011. Elles augmentent dans pratiquement tous les métiers et sont particulièrement fortes dans ceux du bâtiment, de l’industrie, de l’informatique et des télécommunications, ainsi que chez les infirmiers ». « Au total, 7 métiers sur 10 sont en tension forte ou très forte en 2021 », précisent les experts.

Suite à la pandémie, cinq professions ont fait leur apparition dans le dernier top 30 des métiers en tension de la Dares. Les infirmiers d’abord, mais également les ouvriers qualifiés, les techniciens experts, les agents de maîtrise et assimilés des industries de process, les menuisiers et ouvriers de l’agencement et de l’isolation. Dans la foulée, cinq autres métiers ont quitté ce même baromètre : les ingénieurs et cadres d’administration, maintenance en informatique, les aides à domicile et aides ménagères, les professionnels du travail de la pierre et des matériaux associés, les spécialistes de l’appareillage médical et les autres professionnels paramédicaux.