Se connecter S’abonner

TER : la crise énergétique va faire flamber le prix des billets en 2023

D’une région à l’autre, le prix des billets de TER pourrait augmenter de 10 à 30 %. La fréquence des trajets pourrait être réduite.

TER
Selon un sondage BVA pour Orange, la grève à la SNCF, à raison de deux jours sur cinq depuis début avril, est sans conséquence sur la vie personnelle des trois quarts des Français. Crédit photo : Istock.

Mesdames, messieurs. Dans la plupart des régions de France, les prix des billets de TER vont augmenter en 2023. La crise énergétique, qui court depuis plusieurs mois devrait en effet impacter la gestion des services de transports régionaux par la SNCF, explique 20Minutes.

Difficile pour l’heure de chiffrer l’ampleur de la hausse. La compagnie ferroviaire doit communiquer ses chiffres prévisionnels aux régions mais d’une zone à l’autre, la facture pourrait s’alourdir de 10 à 30 %, soit un surcoût de plusieurs millions d’euros pour chaque région.

Les tarifs des TER d’Auvergne-Rhône-Alpes augmentés dès le 1er janvier 2023

« Nous ne pourrons pas tout absorber », prévient un président de région auprès du Parisien. « Les tarifs augmenteront quasiment partout. » Dès le 1er janvier, les TER d’Auvergne Rhône-Alpes seront augmentés de 8% pour les clients « occasionnels », et de 2,8 % pour les abonnés, selon un vote réalisé en anticipation de la situation énergétique dans l’Hexagone.

En Nouvelle-Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d’Azur, des hausses similaires seront bientôt votées. En Île-de-France, l’ombre d’un passe Navigo à 100 euros par mois plane sur les Franciliens. De son côté, la région Grand-Est attend les chiffres de la SNCF pour faire intervenir une hausse au printemps.

Afin de juguler la hausse de la facture, certaines Régions envisagent de réduire la cadence de leurs TER. En Auvergne-Rhône-Alpes et dans le Grand Est, l’idée est exclue.