Se connecter S’abonner

Electricité : la consommation des Français en baisse

La baisse de la consommation d’électricité est essentiellement portée par l’industrie, dans un contexte de hausse des prix.

électricité
Crédit: iStock.

Selon le Réseau de transport d’électricité (RTE), la consommation électrique a diminué en France de 6,8 % sur un mois par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019). Sur une semaine, la baisse est de 7,6 %, indique BFMTV. « Par rapport à la mise à jour précédente, l’effet baissier s’accentue », explique le gestionnaire électrique. Pour rappel, le gouvernement a appelé les Français et les entreprises à la sobriété énergétique.

« La baisse de la consommation d’électricité est essentiellement portée par l’industrie, dans un contexte de hausse des prix de l’électricité. La grande industrie affiche une baisse de consommation semblable à celle de la semaine précédente : l’effet baissier au niveau national s’accentue du fait de la contribution d’autres secteurs (résidentiel, tertiaire et industrie diffuse) », précise RTE.

Des baisses de production en électricité dues à la hausse des prix

Dans l’industrie, la baisse est assez marquée. En 2014, sa consommation électrique (consommation sur les trente derniers jours comparée à la même période pour les années précédentes) était de 5020 GHw. En 2021, elle atteignait 4564 GHw et 3985 GHw aujourd’hui.

Un repli synonyme de bonne nouvelle. Il est également la conséquence de baisses de production dans de nombreuses entreprises étouffées par la hausse des prix. Certaines d’entre elles ont même décidé de suspendre leur production à l’image de verrier Duralex.

La météo clémente ces derniers mois est également une réponse au repli de consommation. « Les températures du mois d’octobre se sont situées au-dessus des températures habituelles pour la saison. Les températures se sont progressivement rapprochées des normales de saison à partir de début novembre. Les températures douces en ce début d’automne réduisent en particulier les besoins d’électricité pour le chauffage dans les secteurs tertiaire et résidentiel », souligne RTE.