Se connecter S’abonner

Pour Bruno Le Maire, l’inflation « refluera » en 2023

Le ministre de l’Economie prévient cependant que les « prochaines semaines seront dures » pour les Français.

inflation

Bruno Le Maire est revenu jeudi 10 novembre sur la forte inflation constatée en France ces derniers mois. Invité des Quatre Vérités, sur France 2, le ministre de l’Economie et des Finances a souhaité réagir aux propos de Michel-Edouard Leclerc, qui juge possible une inflation à deux chiffres« Arrêtons de jouer avec les peurs des Français », a-t-il affirmé. « Il faut savoir garder son sang-froid » malgré une « crise inflationniste comme nous n’en avons pas connu depuis les années 1970 ».

Selon lui, l’inflation devrait refluer dans le courant de l’année 2023. Un pronostic que Bruno Le Maire établit à partir des prix de gros de certains produits clés, qui ont commencé à baisser. Ils devraient entraîner à moyen terme une baisse du prix des produits de grande consommation. Mais les « prochaines semaines seront dures », estime-t-il. Il a également rappelé qu’une inflation à deux chiffres était « déjà là » pour certains produits alimentaires.

Le dossier énergétique, sujet numéro un

Le locataire de Bercy a également répondu aux questions sur les salaires, et sur leur évolution. « On a une augmentation des salaires, en moyenne, de +4,4 % », a-t-il annoncé. Une évolution future un peu plus importante est à prévoir, bien que la hausse des salaires reste inférieure à l’inflation.

Le ministre de l’Économie a par ailleurs indiqué que le gouvernement entendait « pérenniser » la prime Macron. Autre sujet abordé : la politique climatique du gouvernement, notamment celle à l’endroit des industriels. « Décarboner l’industrie, c’est bon pour le climat et c’est bon pour l’économie française », a-t-il précisé. Il juge le dossier énergétique comme étant le « sujet numéro un » en France et en Europe. « Nous voulons accélérer la décarbonation de notre industrie et dans le même temps, mettre en place une taxe carbone aux frontières de l’Europe », a-t-il ajouté.