Se connecter S’abonner

Chômage : un taux quasi-stable au troisième trimestre

Durant le troisième trimestre, les jeunes ont été plus touchés par le chômage qu’au trimestre précédent (+0,3 point). Cependant, il reste inférieur à son niveau un an auparavant (-0,9 point).

chômage
Crédit : iStock.

Au troisième trimestre, le taux du chômage a très peu évolué. Selon l’Insee, qui a dévoilé mardi 15 novembre ses chiffres relatifs à l’emploi dans l’Hexagone, le taux de chômage était de 7,3 % en France (hors Mayotte) sur cette période, soit une baisse de 0,1 point sur un trimestre. Plus précisément, sur un total de 2,3 millions de personnes, 17.000 ont retrouvé le chemin de l’emploi.

Depuis le quatrième trimestre 2021, le taux varie entre 7,3 % et 7,4 %. Par rapport au troisième trimestre de 2021, le niveau est inférieur de 0,7 point, et de 0,9 point par rapport à celui d’avant la crise sanitaire (fin 2019), détaillent nos confrères de BFMTV.

Les jeunes plus touchés par le chômage qu’au trimestre précédent

Durant le troisième trimestre, les jeunes ont été plus touchés qu’au trimestre précédent (+0,3 point). Cependant, le chômage reste inférieur à son niveau un an auparavant (-0,9 point) et à son niveau d’avant-crise (-3,3 points). Mais pour les 25-49 ans, le taux de chômage reste presque stable (-0,1 point, soit 6,5 %). Pour les 50 ans et plus, le taux atteint 5,1 %.

Seuls 7,1% des femmes sont au chômage (-0,2 point), alors que les hommes se maintiennent à 7,6 %. Le taux de chômage des femmes diminue davantage que celui des hommes sur un an (-1,0 point contre -0,3 point).

Au sein de la population de chômeurs, 600.000 personnes en moyenne déclaraient être sans emploi et en rechercher depuis au moins un an, au troisième trimestre. Ainsi, le taux de chômage de longue durée atteint 2,0 % de la population active, soit une baisse minime sur la période (-0,1 point). Il y a un an, ce niveau était supérieur de 0,4 point, et est désormais le plus bas depuis le deuxième semestre de 2009.