Se connecter S’abonner

Noël : une majorité de jouets sont plus chers cette année

La poupée Barbie de Noël, dont une édition est dévoilée chaque hiver coûte désormais 37 euros, 8 euros de plus qu’en 2021. Détails.

Noël
Crédit: istock.

Ho, ho, ho ! A un mois de Noël, nombreux sont les Français qui ont déjà commencé à effectuer leurs achats en vue de les déposer sous le pied du sapin. Mais la note sera plus salée qu’en 2021. Selon RTL, qui a feuilleté moult pages de catalogues de jouets produits par diverses enseignes et pas moins de 500 produits, 63% des jouets qui faisaient déjà partie du catalogue l’an passé coûtent plus chers. Soit en moyenne 3,70 euros de plus.

Un Noël plus coûteux, mais avec un budget similaire à l’an dernier

Tous les jouets sont concernés, avec des disparités dans les hausses. Premier constat, le prix a davantage tendance à augmenter quand les objets sont gros. Certains vélos coûtent par exemple 30 euros de plus. Cependant, les plus petits jouets ne sont pas épargnés non plus par l’inflation : la poupée Barbie de Noël, dont une édition est dévoilée chaque hiver coûte désormais 37 euros, 8 euros de plus qu’en 2021. Le fameux plombier de Nintendo, Mario, et son Quad radio-commandé a quant à lui, augmenté de 17 euros, pour être affiché, aujourd’hui, à 45 euros.

Et les jeux de société ne sont pas en reste : pour 72% des prix affichés dans cette catégorie, nos confrères ont relevé des hausses. Mais l’inflation est davantage contenue pour ces objets, qui dépasse rarement deux euros. Les fabricants arguent la hausse des coûts de production (gaz, électricité, carburant) pour justifier ces augmentations. Autrement dit, c’est l’assemblage qui fait flamber la note, car les jouets n’ont pas changé. S’ils rognent sur leurs marges, les revendeurs ne se gênent cependant pas pour gonfler les prix en rayon, comme JouéClub qui déclare, par la voix de son porte-parole, augmenter en moyenne de 3,6 % ses jouets.

S’ils ne prévoient pas forcément de baisser leur budget pour Noël, les Français cherchent à faire des économies à tout prix, par exemple en prenant de l’avance sur l’achat des cadeaux, ou en faisant le choix d’en acheter moins.