Se connecter S’abonner

Rénovation énergétique : des travaux pas toujours conformes

Pour effectuer une rénovation énergétique de son logement, les Français souhaitant bénéficier d’aides de l’Etat devront mandater des entreprises RGE.

rénovation énergétique
Crédit : iStock.

Nombreux sont les Français qui envisagent une rénovation énergétique de leur logement. Pourtant, sa pertinence est questionnée par un nombre très importants de chantiers non-conformes. En effet, 36.000 opérations ont été décryptées par le bureau de contrôle Spekty entre avril 2021 et octobre 2022, explique l’UFC Que-choisir. Et le résultat est édifiant : 51 % des chantiers d’isolation des combles contrôlés ne satisfont pas les experts. Soit parce que les règles de l’art ne sont pas respectées, que la surface est surestimée ou que la résistance thermique pose problème.

La rénovation énergétique avec des entreprises RGE

L’isolation des murs par l’extérieur ne pose pas autant de problèmes : 64 % des contrôles sont satisfaisants. Même chose pour l’isolation du plancher bas (65 %). Les non-conformités s’expliquent ici aussi par le non-respect de règles de l’art et les surestimations de surface. L’installation de pompes à chaleur air/eau est majoritairement bien réalisée, mais 21 % de non-conformités noircissent le tableau avec des soucis bien plus importants : mauvais dimensionnement, risques électriques, fuites d’eau ou de fluide frigorigène, liste l’association de consommateurs.

Pourtant, pour bénéficier de MaPrimeRénov’, outil de financement de la rénovation énergétique, il faut faire appel à des entreprises RGE. Les résultats de Spekty ne sont pas sans rappeler les déclarations de la fédération des bureaux de contrôle, qui regrettait en 2021 « la quantité très importante de non-conformités ». Un problème qui peut s’aggraver si rien ne le jugule. « Nous montrons que le taux de non-conformités reste élevé, la massification des travaux n’est pas encore maîtrisée, souligne Oussama Djeddi, à la tête de Spekty. L’accent doit être mis sur la formation au sein des entreprises de travaux qui peinent à trouver de la main-d’œuvre qualifiée. »