Se connecter S’abonner

Logement : quel système de chauffage est le moins cher ?

La crise énergétique peut pousser à changer d’installation de chauffage. Entre facture mensuelle et coût des travaux, difficile de faire un choix.

radiateurs
Crédit : iStock.

La crise énergétique et les risques de délestage cet hiver ont largement rebattu les cartes en matière de chauffage. Si le gouvernement invite les Français à limiter la température, c’est parce qu’il représente la majeure partie de notre consommation d’énergie. Par exemple, selon les chiffres de l’Ademe, un chauffage électrique représente plus de 60% de la facture d’électricité d’une maison. Quant aux prix du gaz et du fioul, ils ont explosé notamment en raison de la guerre en Ukraine et des sanctions contre la Russie. Changer son installation pour une plus économique apparaît donc de plus en plus opportun. Mais laquelle choisir ?

Des aides très variables pour change de chauffage

Selon un classement réalisé par le conseiller en énergie Hello Watt, relayé par Le Figaro. La pompe à chaleur air-eau est la meilleure option en termes de consommation mensuelle. La facture pour une maison de 100 m² est alors de 1.512 euros en moyenne. Arrive ensuite le poêle à bois. Le coût moyen est chiffré à 1.637 euros, mais se fournir en bois en période de tension peut être complexe, les prix variables, et le stockage problématique. Si vous n’êtes pas équipé d’un réseau d’eau chaude, il faudra cependant opter pour la chaudière biomasse (1.845 euros par mois). Viennent ensuite les chaudières à gaz très haute performance énergétique (THPE), les radiateurs électriques THPE, le propane, le fioul et le convecteur électrique.

Mais pour un propriétaire envisageant de changer d’installation, le montant de la facture est à mettre en balance avec le coût de l’installation. En effet, il pourra bénéficier d’aides au montant très variable. Les aides pour l’abandon d’une chaudière au fioul viennent d’être renforcées. Toutes les installations ne bénéficient pas des mêmes primes, et celles-ci varient selon les revenus. Les radiateurs électriques THPE sont les moins chers à installer, avec un reste à charge compris entre 2.500 et 2.800 euros selon Hello Watt. Mais les écarts selon les revenus sont très variables pour les autres systèmes. Entre 3.500 et 11.000 euros de reste à charge pour une pompe à chaleur, entre 2.500 et 15.000 euros pour une chaudière biomasse. Il faut donc effectuer de savants calculs au cas par cas pour trouver la meilleure option.