Se connecter S’abonner

Compteur Linky : les réfractaires vont devoir payer un supplément

Les clients qui ont refusé l’installation d’un compteur Linky devront, en théorie, payer les frais de relevés à partir du 1er janvier 2023.

Compteur Linky
Un compteur electrique Linky de chez Enedis et des facture Edf et Engie Le Mans Sarthe France 23 Fevrier 2019//07GILEMICHEL_10194332/1902271029/Credit:GILE MICHEL/SIPA/1902271035

À partir du 1er janvier 2023, certains abonnés n’ayant pas de compteur électrique Linky devront payer un supplément, du moins en théorie. Ce nouveau système permet de transmettre automatiquement les données de consommation du foyer. Il évite donc au fournisseur de faire procéder aux fameux relevés annuels. Si le déploiement a officiellement été achevé en 2021, environ 10% des consommateurs, soit quelque 3,8 millions de foyers, n’ont pas opéré cette transition. Cela, parfois pour des raisons techniques, mais aussi parce que certains abonnés sont réfractaires au compteur, rappelle Challenges. Ils invoquent parfois de supposés risques liés aux ondes ou encore une atteinte à la vie privée.

Compteur Linky ou 5 euros par mois

En février 2022, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) avait acté que les réfractaires pourront conserver leurs anciens compteurs, mais devront alors supporter les frais liés aux relevés à partir de 2023. Dans le détail, cela représente 61 euros par an, soit un peu plus de 5 euros par mois sur la facture. Cette mesure ne concerne que les abonnés qui se sont clairement opposés à la mise en place d’un compteur Linky. Pour les foyers pour lesquels cette installation était techniquement impossible, aucune augmentation ne sera appliquée.

Dans un premier temps, cependant, il sera assez facile d’éviter de payer. En effet, la nouvelle règle prévoit que les clients réfractaires pourront procéder eux-mêmes au relevé. Ils seront ainsi exonérés de l’augmentation. Cette possibilité n’est cependant ouverte que pendant deux ans. À partir du 1er janvier 2025, sauf évolution de la règle, ils devront choisir entre le supplément et le compteur. Selon les fournisseurs, le relevé peut s’effectuer tous les mois ou à des échéances plus éloignées.