Se connecter S’abonner

Le Sénat rejette le projet de Budget 2023

Le Sénat a rejeté jeudi le projet de budget 2023 de l’État, déplorant que la plupart de ses amendements aient été « balayés » par le gouvernement, et ouvrant la voie à sa prochaine adoption définitive, après un ultime 49.3 à l’Assemblée.

assurance vie
Crédit: iStock.
       

La chambre haute a adopté par 260 voix contre 54 une motion préalable, refusant de procéder à une nouvelle lecture du texte et mettant ainsi « un terme à cette journée de dupes », selon les mots du président du groupe PS Patrick Kanner. 

La plupart des groupes ont dénoncé le recours par l’exécutif au 49.3, arme constitutionnelle qui devrait être actionnée jeudi après-midi devant l’Assemblée pour la dixième fois cet automne sur un texte budgétaire, en vue d’une probable adoption définitive, sans vote, d’ici la fin de la semaine.

Le ministre des Comptes publics Gabriel Attal s’en est défendu, assurant avoir « noué un véritable dialogue » lors du débat sur le budget, tout en justifiant le recours à l’arme constitutionnelle.

Le Sénat avait remanié en première lecture le projet de loi de finances (PLF) avec l’adoption de nombreux amendements.

La chambre haute avait notamment rejeté l’une des mesures phares du gouvernement pour ce second quinquennat, la suppression de la CVAE, un impôt local sur les entreprises. L’exécutif entend ainsi rendre la France plus attractive. 

Le cap fixé par le gouvernement est de contenir le déficit public à 5% du PIB, malgré des mesures comme le « bouclier tarifaire » pour limiter à 15% les hausses des prix réglementés du gaz et de l’électricité, une augmentation de la rémunération des enseignants ou la création de plus de 10.000 postes de fonctionnaires, dont 3.000 policiers et gendarmes.