Se connecter S’abonner

Voiture électrique : le crédit d’impôt sur les bornes de recharge privées reconduit

Le gouvernement a conservé un amendement au projet de loi de finances prolongeant le crédit d’impôt sur les bornes de recharge de voitures électriques.

borne de recharge
Charging of the electric car. Businessman’s hand holding the electric cable to the car. Car features have been changed.

Il n’y aura pas besoin de se précipiter pour faire l’acquisition d’une borne de recharge en 2023. La voiture électrique est en plein essor et les ventes devraient continuer de grimper avec l’interdiction programmée de la vente de véhicules thermiques en 2035. Pour soutenir cette transition, le crédit d’impôt sur l’installation des bornes de recharge murales a été prolongé. Le Sénat avait en effet proposé un amendement au projet de loi de finances pour 2023. Celui-ci prévoit de prolonger jusqu’à la fin de l’année 2025 le dispositif, dont la fin était programmée pour décembre 2023. L’exécutif a conservé cette mesure dans son projet de loi et la Première ministre Élisabeth Borne a déclenché un nouveau « 49-3 » pour le faire accepter.

Un crédit applicable à plusieurs bornes de recharge


Ces bornes murales permettent de réduire significativement le temps de recharge d’un véhicule électrique. Il faut en effet compter au moins une douzaine d’heures pour la charge complète d’une citadine avec une prise domestique renforcée, et plus d’une vingtaine d’heures avec une installation basique. La borne de recharge permet de réduire ce délai de quatre à sept heures selon la puissance de l’installation et de la batterie. . L’autonomie étant, avec son prix, le principal repoussoir à l’achat d’un véhicule électrique, pouvoir la recharger rapidement est un avantage non négligeable.

Les bornes murales restent cependant un investissement. Leur prix tourne généralement autour des 1.000 euros. Le crédit d’impôt prolongé par la nouvelle loi rembourse jusqu’à 75 % du prix. Toutefois, le texte prévoit un plafond de 300 euros par système, qui sera donc atteint dans la grande majorité des cas. Il pourra toutefois être appliqué à deux bornes pour un couple soumis à imposition commune. Ils devront cependant être installés dans un même logement. Il est également possible de le solliciter pour l’installation d’une borne dans une seule résidence secondaire. Le bénéficiaire peut aussi bien être propriétaire, locataire que résident à titre gratuit de ce logement.