Se connecter S’abonner

Vacances : le transport ferroviaire de nouveau perturbé ?

À l’approche des fêtes, les vacances pourraient être perturbées si les contrôleurs appliquent le préavis de grève des syndicats.

grève sncf

Les fêtes de fin d’année n’auront visiblement pas la même saveur pour tout le monde, en dépit d’une circulation des trains moins perturbée qu’annoncé. Les syndicats n’ont pas fait d’appel à la grève des contrôleurs, même si SUD-Rail et la CGT-Cheminots ont maintenu leur préavis de grève. « Nous avons décidé de laisser notre outil syndical à disposition » afin que ceux qui le veulent puissent se mettre en grève, a précisé lundi 19 décembre SUD-Rail, alors que la CGT veut laisser à ses adhérents la possibilité de « s’impliquer dans la démarche ».

Pas de vacances pour les revendications

SNCF Voyageurs expliquait vendredi 16 décembre qu’il restait au collectif de contrôleurs jusqu’à lundi midi pour donner une réponse aux propositions de la direction. Ils réclament des revalorisations salariales ainsi que des mesures pour améliorer leur trajectoire professionnelle.

Plusieurs propositions ont émané d’une table ronde le 8 décembre pour faire redescendre la colère. La direction a proposé aux contrôleurs d’augmenter de 600 euros par an leur prime de travail, dont une partie sera intégrée au salaire de 2024. Mais ce n’est pas tout. Ils percevront aussi une indemnité supplémentaire de 600 euros bruts par an. Pour faciliter le déroulement de carrière des chefs de bord, d’autres mesures spécifiques pour l’avancement ont été mises sur la table. Un porte-parole du collectif qui réunit près de 3.500 membres sur une page Facebook a expliqué mercredi à l’AFP être toujours en pourparlers avec la direction car, selon lui, « le compte n’y est pas ».

Le premier week-end de décembre, une grève des contrôleurs avait obligé la SNCF à annuler 60 % de ses TGV et Intercités. Près de la moitié des 9.000 chefs de bord s’étaient alors mis en grève. Pour faire pression sur la direction, le collectif, avec l’appui des quatre syndicats représentatifs du groupe (CGT-Cheminots, Unsa-Ferroviaire, SUD-Rail et CFDT-Cheminots), a déposé deux préavis de grève sur les week-ends du 24 et 25 décembre et du 31 décembre et 1er janvier.