Se connecter S’abonner

Noël : garnir la table coûtera 15 % plus cher cette année

Les produits de Noël n’ont pas été épargnés par l’inflation. Le prix des volailles, mais également du foie gras et des toasts a augmenté de plus de 20 %.

Foie gras

Plus que quelques jours avant le traditionnel repas de Noël. Et les Français qui ont déjà effectué leurs courses destinées à garnir la table des fêtes l’auront constaté : l’addition est plus salée qu’en 2021. Plus précisément, elle est en hausse de 14,88 %, selon RTL, qui a passé treize produits au peigne fin, de l’entrée au dessert, en passant par les boissons et le plat principal. Une famille de huit personnes déboursera ainsi 217 euros, contre 189 l’an dernier.

Le prix des volailles de Noël a flambé

Parmi les produits les plus touchés par l’inflation on retrouve les blinis et les toasts. En moyenne, ils ont augmenté de 25,12 %. La volaille festive, dinde ou chapon, n’est pas en reste et augmente en moyenne de 24,11 %. Poussée inflationniste quasiment similaire pour le foie gras, qui flambe en moyenne de 22,76 % par rapport à 2021. Ces hausses s’expliquent en partie par le coût des matières premières. « Les canards à foie gras Label Rouge mangent principalement du maïs, et le prix des céréales a explosé avec la guerre en Ukraine, et même un peu avant », explique un producteur.

Les Français pourront se rassurer car le coût de tous les produits de fête n’augmente pas à la même vitesse. Par exemple, un plateau de fromages ou une boîte de chocolats ne s’affiche qu’à environ 5 % plus cher qu’en 2021 en moyenne. En 2022, un repas sans vin coûtera ainsi 27 euros par personne, contre 23,61 euros en 2021.