Se connecter S’abonner

MaPrimeRénov’ : les retards de remboursement rattrapés

Depuis 2020, année de son lancement, ce sont près d’un million et demi de foyers qui ont pu avoir droit à MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov'

Bonne nouvelle pour de nombreux Français qui avaient avancé les frais de la rénovation énergétique de leur logement par le biais du dispositif gouvernemental, MaPrimeRénov’. Nombre d’entre eux, 55.000 dossiers pour l’instant, ont fini par recevoir un versement de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), entre le 5 et le 19 décembre, après plusieurs mois de retard. Depuis le début de l’année, plus de 521.000 dossiers ont pu bénéficier de MaPrimeRénov’. Les entreprises sont soulagées, après avoir été acculées pendant de nombreux mois, explique Le Figaro immobilier.

MaPrimeRénov’ a déjà bénéficié à 1,5 million de foyers Français

Le président de l’Anah, Thierry Repentin, avait reçu, mi-décembre, un courrier du président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), Jean-Christophe Repon, dans lequel le second le mettait en garde quant aux difficultés de trésorerie de ses confrères. « De nombreuses entreprises, avec parfois une dizaine de dossiers en attente de règlement, se retrouvent dans des situations plus que précaires (mise au chômage partiel des salariés, négociations difficiles avec les banques, et, dans les cas extrêmes, nécessité d’envisager l’arrêt de leur activité) », racontait-il.

Le président de la Capeb dénonçait également les délais plus longs pour traiter les dossiers de demande de primes, mais aussi les changements de critères techniques ou encore les exigences de formulaires ou de justificatifs. Il critiquait « des modifications d’ajustements divers environ tous les deux mois, sans qu’aucune information ne soit communiquée aux acteurs, ce qui contribue à opacifier et à rendre complexes ces dispositifs ». Selon lui, les contrôles sont aussi de plus en plus complexes et intrusifs.

Le renforcement de ces procédures depuis septembre dernier est justifié, selon l’Anah, par la multiplication des fraudes, tant à la création d’un compte en ligne pour faire appel à l’aide de l’agence, qu’à la réalisation des travaux. Depuis 2020, année de son lancement, ce sont près d’un million et demi de foyers qui ont pu avoir droit à MaPrimeRénov’.