Se connecter S’abonner

Emploi : des plans sociaux menacent 127.000 salariés

En Ile-de-France, le nombre de procédures collectives (liquidations judiciaires ou procédures amiables) a augmenté de 32 % sur les douze derniers mois.

emploi
Crédit : iStock.

Une rentrée 2023 compliquée pour l’économie francilienne. Selon la dernière étude de la chambre de commerce et d’industrie d’Ile-de-France (CCI), « les défaillances d’entreprises s’accélèrent » fin 2022, rapporte Le Parisien. « Rien d’alarmant encore, les entreprises résistent plutôt bien grâce à la poursuite de certaines aides gouvernementales, indique Aruna Soogrim, responsable de l’Observatoire consulaire des entreprises en difficulté (OCED) à la CCI. Mais attention au début d’année. Entre le remboursement des aides Covid, l’explosion des coûts de l’énergie, l’inflation, la situation risque de se tendre. » Un signe qui ne trompe pas : « Au tribunal de commerce de Paris, il n’y aura pas de pause pendant les fêtes, souligne Aruna Soogrim. Il y a trop de demandes à traiter. »

Le nombre de procédures collectives (liquidations judiciaires ou procédures amiables) a augmenté de 32 % sur les douze derniers mois. Et l’accélération est nette ces dernières semaines. En novembre, on comptabilisait 8.355 procédures. « Mais nous ne sommes par encore revenus au niveau de fin 2019, avant le Covid. »

Des impacts sociaux importants

Sur ces douze derniers mois, l’OCED a calculé que « 5.900 salariés avaient perdu leur emploi du fait de la liquidation judiciaire de leur entreprise pour les ressorts des tribunaux de commerce de Paris, Nanterre, Bobigny et Créteil. Ce nombre en hausse est en lien avec l’augmentation des procédures (+ 16%) ».

Des sociétés plus imposantes seront bientôt concernées, avec des impacts sociaux plus forts. « Pour les entreprises en procédure amiable (qui permet de négocier confidentiellement avec les créanciers pour un étalement des dettes), le nombre d’emplois concernés progresse de 18%, note la chambre de commerce. Cela correspond à environ 127.000 salariés dans les ressorts des tribunaux de Paris, Nanterre (Hauts-de-Seine) et Bobigny (Seine-Saint-Denis), les trois plus importants d’Île-de-France. »