Se connecter S’abonner

Energie : les communes diminuent de 20 % la consommation pour l’éclairage public

L’éclairage public en France représente dix millions d’ampoules, et une dépense de 2 milliards d’euros par an, selon la Cour des comptes.

Energie
Crédit : iStock.

Selon Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, la baisse de la consommation d’électricité consacrée à l’éclairage public des communes est « historique », relaie Le Parisien. « 20 % de moins sur les quinze premiers jours de ce mois de décembre, cela n’était jamais arrivé, souligne Nicolas Desmalades, directeur territorial d’Enedis en Ariège, chargé du programme Mon éco-eclairage public. Cette baisse représente une économie de 100 mégawatts (MW) d’appel de puissance. Soit 10 % d’un réacteur nucléaire. »

D’après les analyses de RTE (Réseau de transport de l’électricité), le secteur industriel a été le premier à diminuer sa consommation d’électricité : -12 % en moyenne au mois de décembre. Le secteur tertiaire ainsi que les ménages ont suivi dès la mi-décembre, avec 7 % de consommation effacée sur le réseau. Soit une diminution de 9 % de la consommation globale d’électricité du pays.

L’éclairage public, plus de 40 % la consommation électrique globale d’une commune

La flambée des prix a également poussé les communes à rentrer dans le cercle de la sobriété. Au mois de novembre, selon Enedis et l’institut CSA Research, plus des deux tiers (68 %) des maires faisaient part de leur volonté de prendre des mesures d’extinction des lampadaires en « cœur de nuit », entre minuit et 6 heures du matin. Pour rappel, l’éclairage public représente plus de 40 % la consommation électrique globale d’une commune.

« Aujourd’hui, seulement 30 % des 36.000 communes françaises agissent sur leur éclairage nocturne, déclare Nicolas Desmalades. Il reste donc encore un gisement d’économie considérable. » L’éclairage public en France représente dix millions d’ampoules, et une dépense de 2 milliards d’euros par an, analysait un audit de la Cour des comptes de mars 2021. 1,2 milliard va dans l’équipement et l’entretien, et 800 millions dans les dépenses électriques. « Ce dernier chiffre qui malheureusement est voué à augmenter avec la flambée des prix de l’énergie, alerte encore l’expert. D’où l’importance pour toutes ces communes de mieux gérer leur consommation. »