Se connecter S’abonner

Inflation : le taux d’emprunt franchit la barre des 3%

Un montant que la France n’avait pas connu depuis début avril 2012, en pleine crise des dettes souveraines.

inflation

Les taux d’emprunt à dix ans des bons du trésor ont franchi, mardi 27 décembre, la barre symbolique des 3% (clôture à 3,049%), indique Le Figaro. Un montant que le pays n’avait pas connu depuis début avril 2012, en pleine crise des dettes souveraines. Paris avait flirté avec ce chiffre ces derniers mois, sans pour autant jamais le dépasser.

La France n’est pas le seul pays à voir ses conditions de financement se durcir. Le phénomène touche l’ensemble des pays de l’UE, ainsi que les États-Unis. Dernier phénomène en date pour expliquer cette remontée : la fin de la politique « zéro Covid » mené par la Chine, et la réouverture rapide de ses frontières.

En 2021, la France ne payait que 0,12% de taux d’intérêt

Les investisseurs craignent que cette décision relance la croissance du géant asiatique et, avec elle, la hausse de la demande mondiale et donc de l’inflation. Le cas échéant, les Banques centrales des principales économies du monde se verraient contraintes de continuer leur politique de hausse des taux directeurs. Si ce choix permet de limiter l’inflation, il peut ainsi casser la croissance mondiale. Un arbitrage cornélien, alors que l’envolée des prix commençait tout juste à donner des signes de ralentissement.

Il y a un an, la France ne payait que 0,12% de taux d’intérêt. Durant cette période, la situation mondiale a considérablement évolué. Portée par le dynamisme de la reprise économique post-Covid puis par le dérèglement de la chaîne logistique mondiale du fait de la guerre en Ukraine, l’inflation a fait son grand retour dans de nombreux pays, à commencer par l’Europe.