Se connecter S’abonner

Voiture électrique : le bonus écologique maintenu mais modifié en 2023

Pour permettre aux 50% des Français les plus modestes d’accéder à la voiture électrique, le bonus sera majoré de 1.000 euros.

voiture électrique
Zoé, la voiture électrique de Renault. Crédit: Renault / Yannick BROSSARD/Planimonteur

Acheter une voiture électrique en bénéficiant de réductions sur le prix d’achat, ce sera encore possible en 2023. En effet, en dépit d’une baisse de 1000 euros par rapport à l’année 2022, le bonus écologique maximal va retomber à 5.000 euros pour un véhicule neuf 100% électrique qui aura coûté moins de 47.000 euros, dès le 1er janvier 2023, explique BFMTV. Pour les véhicules coûtant entre 47.000 et 60.000 euros, la subvention baissera également de 1.000 euros. Les véhicules utilitaires légers électriques continueront de bénéficier d’un bonus de 7.000 euros.

Mauvaise nouvelle en revanche pour ceux qui souhaitaient acquérir un véhicule hybride rechargeable disposant d’au moins 50 kilomètres d’autonomie et vendus au maximum à 50.000 euros : le bonus concernant ces voitures n’existera plus en 2023.

Rendre la voiture électrique accessible à tous

Mais, toujours à la même date il sera aussi relevé dans le même temps pour les 50% des Français les plus modestes. « Parce que nous voulons rendre la voiture électrique accessible à tous, nous allons même porter le bonus écologique de 6.000 à 7.000 euros pour la moitié des ménages, les plus modestes », justifiait ainsi Emmanuel Macron dans une interview aux Echos en octobre dernier. Aucun détail n’avait néanmoins été communiqué concernant cette mesure spécifique depuis lors. Pareil au sujet de l’évolution de dispositifs comme le bonus écologique pour les véhicules d’occasion ou la prime à la conversion.

Au cours des prochaines années, nombreuses sont les agglomérations françaises qui devront installer des zones à faibles émissions, pour ainsi diminuer la circulation des véhicules qui polluent le plus. Il semble ainsi difficile de songer à baisser la prime de conversion qui permet de récupérer jusqu’à 5.000 euros en échange d’un véhicule ancien, laquelle peut s’additionner au bonus écologique. Idem au sujet du bonus pour les voitures électriques d’occasion : alors que le marché se développe également de plus en plus, son montant de 1000 euros ne devrait pas diminuer.