Se connecter S’abonner

Alternance : la prime à l’embauche reconduite jusqu’en 2027

Le ministère du Travail espère franchir le cap des 1 million de contrats annuels signés pour de l’alternance et de l’apprentissage d’ici 2027.

alternance
Crédit: iStock.

Voilà une nouvelle qui devrait ravir les patrons qui hésitaient encore à avoir recours à l’apprentissage dans leur entreprise. S’ils embauchent un alternant, en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, ils pourront continuer de bénéficier de la prime exceptionnelle de 6.000 euros, et ce jusqu’à la fin du quinquennat. Grâce à cette annonce, le ministère du Travail ambitionne d’atteindre l’objectif de 1 million de contrats d’apprentissage par an d’ici à 2027, rapportent Les Echos.

À l’issue du premier confinement, le gouvernement avait transformé en aide exceptionnelle l’aide unique qui prévalait jusqu’alors. Avant cette date, seules les entreprises de moins de 250 salariés pouvaient y prétendre. Plus précisément, elle ne concernait que des diplômes allant jusqu’au bac à raison du barème qui suit : la première année d’exécution du contrat, la somme de 4.125 euros maximum pouvait être versée. Sur les deux suivantes, 2.000 euros et 1.200 euros.

Multiplier les contrats d’alternance et d’apprentissage

Désormais, quels que soient les effectifs et leur niveau d’études, l’aide exceptionnelle atteint 5.000 euros pour l’embauche d’un mineur. Si le bénéficiaire du contrat est majeur, l’entreprise percevra 8.000 euros, pour la première année du contrat. Cette aide, revenue à hauteur de 6.000 euros le 30 décembre dernier, quels que soient l’âge de l’étudiant et le diplôme poursuivi, a déjà été reconduite deux fois. Au-delà de 250 salariés, quelques conditions s’appliquent néanmoins.

Mais cette reconduction n’a rien de surprenant. En effet, Olivier Dussopt et Carole Grandjean, respectivement ministre du Travail et ministre déléguée à la formation professionnelle indiquaient la pérennité de ce recalibrage. « Ce soutien renouvelé permettra une meilleure anticipation pour les entreprises et, par conséquent, de faciliter l’embauche de jeunes : plus de 800.000 contrats ont été signés cette année et nous continuons à viser 1 million d’apprentis par an pour 2027 », ont-ils expliqué dans leur communiqué vendredi 6 janvier.

Pour l’heure, impossible de connaître avec précision les chiffres définitifs de la campagne 2022. En revanche, il est possible de prédire que le cap de 800.000 sera sûrement largement franchi. Par rapport à l’an passé, les premières estimations esquissent une croissance d’environ 10 à 15 %, année durant laquelle 730.000 contrats privés ou publics ont été signés, un record. Et la croissance de l’alternance ralentira certainement en dépit d’une hausse probable de la signature des contrats. Garantir à la fois la qualité et la quantité constituera alors un enjeu majeur pour les professionnels du secteur, centres de formation en tête.