Se connecter S’abonner

Gaz : inquiétudes sur la fin du tarif réglementé

En réaction au mutisme de l’exécutif sur la fin du tarif réglementé du gaz, la CLCV se fait entendre.

gaz

Les Français ne sont visiblement pas au bout de leurs peines. Alors que l’inflation continue de peser dangereusement sur leur pouvoir d’achat et que s’annonce une très complexe réforme des retraites, la fin du tarif règlementé du gaz qui interviendra le 30 juin prochain inquiète les Français les plus précaires utilisant ce moyen pour se chauffer. Ils seraient 2,5 millions à être concernés, explique RTL.

La facture de gaz de certains consommateurs pourrait bondir de 60 %

Plus précisément, leur facture pourrait grimper de plus de 50 à 60 %. Mais, selon les informations de nos confrères, certaines associations de consommateurs font déjà pression sur le gouvernement. Emmanuel Macron a même probablement déjà reçu une lettre de l’association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV). Dans ce courrier, elle enjoint le président à revoir sa copie en accordant un délai supplémentaire d’un ou deux mois avant de fermer le robinet des aides.

« Cela nous semble être une solution pragmatique pour éviter les accidents. Parce que les 2.6 millions de ménages, lorsqu’ils vont être obligés de quitter ce tarif en mai-juin, je pense qu’il y a quand même un gros risque de casse », analyse le directeur général de la CLCV, François Carlier. Avant de poursuivre : « Quand les gens ne sont pas au tarif réglementé, ils sont sur des offres qui soudainement peuvent augmenter de 50, 60, 70 %. On est à l’abri quand on est au tarif réglementé. Cela nous paraît raisonnable de repousser d’un an ou deux ».