Se connecter S’abonner

Inflation : la moyenne annuelle atteint 5,2 % en 2022

La hausse de l’inflation est en partie imputable à la flambée des prix de l’énergie et de l’alimentaire. Explications.

inflation
Crédit: iStock.

La moyenne annuelle de la hausse des prix à la consommation est désormais connue. L’Insee a ainsi révélé, vendredi 13 janvier, qu’elle avait atteint 5,2 % en moyenne, contre 1,6 % en 2021. En décembre dernier, l’institut confirme que l’inflation a atteint 5,9 %, par rapport à décembre 2021. Les niveaux d’inflation des douze mois d’une année civile sont pris en compte dans la moyenne annuelle, et l’an dernier, les hausses de prix étaient plus faibles en début d’année, ce qui explique la disparité entre les deux taux.

La hausse de l’inflation imputable à la flambée des prix de l’énergie

En 2022, « la hausse de l’inflation résulte d’une accélération des prix de l’énergie (+23,1% après 10,5% en 2021) et de l’alimentation (+6,8% après +0,6%), et dans une moindre mesure des produits manufacturés et des services, qui ont progressé de 3% », a précisé, dans son communiqué, l’Institut national de la statistique. Une très forte augmentation est aussi constatée du côté de l’inflation sous-jacente, qui passe de 1,1% en moyenne en 2021 à 3,9% en 2022. Celle-ci n’inclut pas les variations transitoires des prix pour se concentrer sur les tendances inflationnistes profondes.

Une inflation stabilisée autour de 2 % est dans le viseur de la Banque centrale européenne (BCE). Dans la zone euro, la hausse des prix a longtemps été en-dessous de cet objectif. En 2022, celui-ci a été rapidement dépassé. En un an, les prix de l’énergie continuent de nourrir la hausse, affichée à 15,1% par rapport à décembre 2021. Même chose du côté de l’alimentation où les prix ont bondi de 12,1%. En décembre, l’indice des prix à la consommation a reculé de 0,1 % en décembre, en raison de la baisse des prix de l’énergie, qui ont été réduits de 3,6%. Par rapport à novembre, les prix de l’alimentation ont en revanche augmenté de 0,5 %.

L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), dont on se sert pour comparer à l’échelle européenne, a bondi, lui, de 6,7% en décembre, contre 7,1% en novembre, a aussi écrit l’Insee. Contre une hausse de 0,4% en novembre, sur un mois, l’IPCH a diminué de 0,1%.