Se connecter S’abonner

Chèque énergie : la date de versement dévoilée

Alors que le gouvernement a déjà déboursé 43 milliards d’euros nets en deux ans, le chèque énergie pourrait être l’un des derniers du genre.

Chèque énergie
Crédit: Médiateur national de l’énergie

Fin du suspense. Lundi 13 mars, Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique a dévoilé, au micro de RMC, que le « chèque énergie » serait versé à partir du 21 avril 2023. Seuls les 20 % des ménages les plus modestes, soit 5,8 millions de personnes, pourront bénéficier de ce chèque dont le montant varie entre 48 et 200 euros, selon les revenus.

Le chèque énergie, l’un des derniers dispositifs d’aide ?

« Les ménages français payent l’un des prix les plus bas d’Europe », grâce aux tarifs réglementés, a rappelé la ministre par la même occasion. « Nous avons un tarif réglementé qui a augmenté de 4% en 2022, de 15% en 2023 », détaille-t-elle. Ce chèque pourrait être l’un des derniers distribués aux Français pour les aider : la semaine dernière, rappelle le média, la Cour des comptes a invité le gouvernement à stopper « définitivement » le « quoi qu’il en coûte ». Car toutes les mesures mises en place par l’exécutif pour juguler l’inflation auront coûté pas moins de 43 milliards d’euros net en deux ans.

Si le bouclier tarifaire sur l’électricité et le gaz, les remises à la pompe ou encore le chèque énergie ont permis à la France d’afficher le taux d’inflation le plus faible de la zone euro l’an dernier, ces mesures représentent un coût net de près de 43 milliards d’euros sur deux ans.