Aides personnalisées au logement (APL): la mise en place de la réforme est reportée au 1er avril

Le système actuel va donc durer encore quelques mois : le ministre chargé de la Ville et du Logement Julien Denormandie a annoncé jeudi 26 décembre que la réforme du mode de calcul des aides personnalisées au logement (APL) est reportée au 1er avril 2020. A l’origine, elle devait prendre effet dans quelques jours, au 1er janvier.

« Ajuster le système informatique »

Cette réforme prévoit de modifier la période prise en compte pour calculer les droits aux APL. Ainsi, seuls les revenus des douze derniers mois flottants seront pris en compte et non plus les revenus d’il y a deux ans. Par ailleurs, une actualisation aura lieu tous les trimestres.

A LIRE >>> Réforme des APL: qui sera gagnant, qui sera perdant ?

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), qui distribue les APL, a demandé au gouvernement un délai supplémentaire « pour ajuster son système informatique », note le communiqué du ministère. « Le gouvernement a choisi de décaler l’entrée en vigueur au 1er avril pour mettre en œuvre la réforme avec un meilleur niveau de sécurité et de fiabilité pour les allocataires », peut-on également lire. Les allocataires et les bailleurs concernés seront informés de ce décalage d’un trimestre.

1,2 milliard d’euros d’économie

Julien Denormandie précise que la « réforme n’est pas remise en cause et permettra de déterminer de façon plus juste le montant d’APL à verser en fonction de la situation des allocataires et de la réalité de leurs ressources ».

A LIRE >>> Macron reconnaît traîner la baisse de 5 euros des APL « comme un boulet »

Selon des chiffres communiqués par le ministère au Conseil national de l’habitat, et relayés par Le Monde, 600 000 bénéficiaires verront leurs APL supprimées à la suite de la réforme. 1,2 million de personnes verront, elle, le montant de leur aide baisser dès que le changement sera en place. En revanche, les 575 000 étudiants allocataires devraient y gagner, notamment les 125 000 étudiants salariés. Le gouvernement, avec cette réforme, espère économiser 1,2 milliard d’euros.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Drouot s’est réorganisé pour poursuivre ses ventes

Le célèbre hôtel des ventes a dû fermer ses portes. Certaines ventes ont été décalées et d’autres se tiennent via…

29/03/2020 14:46

Coronavirus : de nouvelles mesures annoncées par le gouvernement

Renouvellement du confinement, élargissement du bénéfice du dispositif du chômage partiel, soutien aux acteurs de la culture, … : le…

27/03/2020 19:00

Report des primes d’intéressement et d’épargne salariale, quels changements ?

La loi d’urgence pour faire face à l’épidémie du covid-19, adoptée ce dimanche 22 mars par le Parlement, permet au…

27/03/2020 17:44

Quel effet la chute de la Bourse aura-t-elle sur les épargnants français ?

La chute brutale des marchés aura-t-elle des conséquences sur les épargnants ? Le covid-19 entraînera-t-il une réallocation des actifs vers…

27/03/2020 16:19

L’envoi des chèques énergie va débuter

L'envoi des chèques énergie, véritable coup de pouce aux foyers modestes pour payer leurs factures énergétiques, commencera dans quelques jours.…

27/03/2020 15:54

Rungis se lance dans la vente en ligne pour les particuliers

Le marché d'intérêt national (MIN) de Rungis prévoit de livrer les particuliers de Paris et sa petite couronne, à partir…

27/03/2020 15:43