Allocation adulte handicapé : la pension de retraite attribuée automatiquement à partir du 1er juillet

Jusqu’ici les bénéficiaires de l’Allocation adulte handicapé (AAH) devaient faire valoir leurs droits avant leur départ à la retraite. Ces démarches ont été automatisées par un décret publié le 30 juin au Journal officiel.

C’est donc la Caisse d’allocations familiales qui se chargera de liquider leurs retraites et les bénéficiaires en seront informés au maximum six mois avant leur 62e anniversaire. Crédit: iStock.

L’Allocation adulte handicapé ou AAH concerne 1,3 million de Français qui touchent des aides d’un montant maximum de 902,70 euros par mois pour ceux qui ne travaillent pas et dont le taux d’incapacité dépasse 80%. À partir du 1er juillet, les bénéficiaires de cette allocation qui approchent de l’âge de la retraite vont voir leurs démarches administratives simplifiées. L’attribution de la pension de retraite se fera de manière automatique après l’adoption d’un décret publié au Journal officiel le 30 juin. 

Une attribution automatique six mois avant leur 62e anniversaire

Quand le taux d’incapacité d’une personne dépasse 80%, l’AAH peut être cumulée avec d’éventuelles pensions de retraite. Jusqu’à présent, les bénéficiaires de l’AAH avaient pour obligation de faire valoir leurs droits à la retraite auprès des caisses où ils avaient cotisé. Cette démarche était nécessaire pour continuer à toucher cette allocation, même si le ou la bénéficiaire ne touchait pas de pension. Désormais, cette démarche n’est plus obligatoire. 

La pension des personnes handicapées qui approchent l’âge légal de la retraite, soit 62 ans, va être attribuée de manière automatique. « L’assuré bénéficiaire de l’allocation aux adultes handicapés (…) est informé par écrit par la caisse chargée de la liquidation de l’attribution automatique de sa pension de retraite », précise ainsi le décret. C’est donc la Caisse d’allocations familiales qui se chargera de liquider leurs retraites et les bénéficiaires en seront informés au maximum six mois avant leur 62e anniversaire. Ces derniers pourront également s’opposer à cette attribution automatique quatre mois avant cette date. 

A LIRE >> Coronavirus : la caisse de retraite des salariés du privé annonce une aide pour les actifs en difficultés

Éviter les suspensions des aides 

L’objectif de ce décret est d’éviter des périodes où les personnes handicapées se retrouvent sans ressources, en rupture de droits, car elles n’ont pas effectué les démarches obligatoires ou le temps que le processus administratif soit achevé. Pour les personnes en incapacité de 50 à 79%, il ne sera pas possible de cumuler l’AAH avec leur pension de retraite. À partir de 62 ans, ces bénéficiaires relèveront du régime de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). 

Sur le même thème

Aides de la CAF aides et allocations Pension de retraite retraite

Réactions et commentaires

Sur la même thématique