Rénovation énergétique: MaPrimeRénov’ rabote ses forfaits

Depuis janvier et malgré la crise, 60 000 dossiers ont été déposés auprès de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah), qui a décidé de réduire le montant de ses aides pour l’isolation thermique par l’extérieur.

Les travaux d’isolation thermique par l’extérieur des logements sont moins aidés. Crédit: iStock.

60 000 dossiers déposés et 100 millions de budget supplémentaire. Voici les chiffres annoncés il y a peu par l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah), dans un communiqué. Lancée en janvier, la prime de transition énergétique MaprimeRenov’ a donné lieu à une explosion des demandes. Des fraudes, aussi. Alors, le gouvernement a décidé de réduire le montant de l’aide accordée pour les travaux d’isolation thermique par l’extérieur des logements.

Dans ce secteur, l’Anah a noté une hausse des pratiques commerciales agressives et frauduleuses, doublée d’un début de dérive inflationniste qui s’est traduit par des devis anormalement élevés. En plus du déclenchement de contrôles, le gouvernement a choisi d’ajuster les forfaits d’aide MaPrimeRénov’ pour les travaux d’isolation thermique par l’extérieur. 

Les autres aides ne changent pas

Depuis le 15 juillet, ils sont de 60 euros/m² pour les ménages modestes et 75 euros/m² pour les ménages très modestes. Auparavant, ces forfaits atteignaient respectivement 75 euros/m² et 100 euros/m². Qui plus est, la surface de murs isolés éligible à l’aide sera limitée à 100m², afin d’éviter les surfacturations. 

A LIRE >> Rénovation énergétique: quelles sont les entreprises les moins sérieuses selon UFC-Que choisir?

Les autres forfaits de MaPrimeRenov’ restent inchangés pour préserver la dynamique des travaux de rénovation énergétique. Comme le rappelle l’Anah, les demandes d’aide concernent majoritairement des ménages très modestes, désireuses de changer des équipements de chauffage ou d’isoler leur maison, pour gagner en confort tout en réduisant leurs factures d’énergie.

100 millions d’euros en plus

Alors, afin d’accompagner cette dynamique de demandes, le gouvernement a abondé l’enveloppe allouée à MaPrimeRénov’ de 100 millions d’euros supplémentaires pour 2020. De quoi soutenir quelque 20 000 ménages modestes et très modestes supplémentaires tout en contribuant à la relance du secteur du bâtiment. A noter que des aides locales peuvent compléter celles de l’Anah.

Sur le même thème

Aides à la rénovation Rénovation bien immobilier

Réactions et commentaires

Sur la même thématique