Aide à l’embauche des jeunes: la prime de 4 000 euros étendue aux personnes handicapées

Mercredi 26 août, le Premier ministre a annoncé une enveloppe de 100 millions d’euros pour l’emploi des personnes en situation de handicap.

Le chef du gouvernement a donc annoncé qu’une enveloppe de 100 millions d’euros allait être dédiée à l’emploi des personnes en situation de handicap. Crédit: iStock.

Annoncée en juin, la mesure « 1 jeune 1 solution » veut favoriser l’emploi des jeunes. Il s’agit de verser une aide aux entreprises qui embauchent des moins de 26 ans en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Les employeurs recevront jusqu’à 5 000 euros pour un apprenti mineur et jusqu’à 8 000 euros pour un apprenti majeur. Cette aide à l’emploi est entrée en vigueur mardi 25 août pour les contrats signés entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. 

Une enveloppe de 100 millions d’euros 

Mercredi, Jean Castex a précisé le plan de relance du gouvernement attendu pour le jeudi 3 septembre, à la radio, puis à l’université du Medef et enfin aux premières universités d’été du Conseil national consultatif des personnes handicapées. Le Premier ministre a ainsi tenu à préciser que ce plan prendra en compte les « Français les plus en difficultés sur cette période », notamment « les jeunes et les personnes handicapées ». 

Le chef du gouvernement a donc annoncé qu’une enveloppe de 100 millions d’euros allait être dédiée à l’emploi des personnes en situation de handicap. Une prime de 4 000 euros va donc être mise en place pour l’embauche d’un travailleur handicapé, sans aucune limite d’âge. « La relance du pays doit être une relance de toute la communauté nationale, et en particulier nous devons faire l’effort spécifique pour ceux qui pourraient rencontrer des difficultés particulières », a ainsi déclaré Jean Castex. 

A LIRE >> Chômage partiel, baisse des impôts aux entreprises : Jean Castex précise le plan de relance

30 000 personnes concernées 

La prime à l’embauche concernera donc tous les travailleurs handicapés embauchés pour plus de trois mois, en CDI ou en CDD, entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021 et touchant maximum deux SMIC. L’aide sera versée tous les trimestres sur toute l’année. Selon la secrétaire d’Etat chargée du dossier, Sophie Cluzel, citée par l’AFP, 30 000 personnes en situation de handicap seront concernées par cette prime. 

Sur le même thème

aides et allocations Economie Emploi

Réactions et commentaires

Sur la même thématique