Se connecter S’abonner

Banque: une arnaque par SMS qui peut vider votre compte

En cliquant sur un lien frauduleux se trouvant dans un SMS, un hacker peut prendre possession de votre compte bancaire et se servir.

Phishing e-commerce Répression des fraudes

Vous avez reçu un SMS d’un numéro inconnu qui vous invite à cliquer sur un lien ? Méfiez-vous, il s’agit très certainement d’une arnaque qui peut avoir de graves répercussions sur votre compte bancaire. En cliquant sur ce lien, un virus peut se connecter à l’application de votre banque qui se situe sur votre téléphone. Le hacker peut donc ensuite se servir sur vos comptes bancaires. 61 000 infections de ce type ont été répertoriées depuis le début du second semestre 2019.

Le président de l’Association française des usagers des banques (Afub) a tiré la sonnette d’alarme sur RTL. Selon Serge Maitre, « C’est le deuxième sujet de réclamation, de dénonciation que nous recevons. Cela vise des établissements qui sont l’objet de cyberattaques, c’est-à-dire d’attaques ciblées comme s’il y avait des raids ». Il ajoute : « Ce sont les clients les victimes finales. Mais on voit bien au nombre de dénonciations de la clientèle que c’est telle ou telle banque qui est visée. Concrètement, cela laisse l’usager sans moyen, parce que c’est une fraude très sophistiquée ».

A LIRE >>> Les clients du Crédit Mutuel Massif Central sont obligés de changer de banque… sans changer de banque

S’adresser à sa banque

Alors que faire si l’on est victime ? Faire opposition à toute utilisation dont les virements. Vu que la fraude moyenne est de 12 000 euros, un trou apparaît : le président de l’Afub conseille de s’adresser à sa banque pour se faire rembourser. Pour cela, il faut adresser une lettre recommandée au directeur de l’agence où se situe le compte. Si ça ne marche pas, l’affaire peut être portée devant les tribunaux.

A LIRE >>> Vingt banques travaillent sur une solution de paiement paneuropéenne

Selon le dernier rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales sur les escroqueries par débits frauduleux, cité par MoneyVox, le nombre de ménages à avoir subi ce genre de préjudice est passé de 632 000 en 2011 à 1,2 million en 2016.