Se connecter S’abonner

Assurance: allez-vous payer moins cher pour votre habitation?

Le confinement a eu des effets positifs inattendus comme la diminution des dégâts des eaux, des incendies ou encore des cambriolages… Alors, les assureurs vont-ils diminuer le montant des primes?

Assurance
Crédit : iStock

Grâce au confinement, la baisse du nombre de sinistres aurait permis aux assureurs d’économiser 226 millions d’euros en matière d’assurance habitation, selon une étude publiée par le comparateur reassurezmoi.fr et citée par Le Monde. Pour le moment, rien ou presque n’a toutefois été accordé en matière d’assurance habitation, alors que plusieurs groupes ont annoncé des gestes commerciaux en faveur de leurs clients disposant d’un contrat auto.

Pourtant, grâce à la présence accrue des habitants dans leur logement, l’économie réalisée par les assureurs n’est pas minime. En moyenne, les assurés ont déclaré 700 cambriolages et 1 230 dégâts des eaux de moins par jour durant le confinement.

Une chute de 70% des dégâts des eaux

Il ressort du document que les dégâts des eaux sont ceux qui ont le plus chuté (-70%, soit une régression de 77,1 millions d’euros), devant les incendies (-50%), les cambriolages (-30%) et la responsabilité civile (-10%). Cette dernière est sollicitée lorsque l’assuré cause un préjudice à autrui.

Ainsi, la logique voudrait que les primes baissent dans les années à venir ou, faute de cela, qu’elles stagnent. D’autant que la baisse de la sinistralité pourrait durer. En effet, le confinement pourrait modifier durablement certaines pratiques et influer, notamment, sur le développement du télétravail.

A LIRE >> Assurance habitation: dans quelle région paye-t-on le moins cher?

Pour aboutir à la somme de 226 millions d’euros, le comparateur a estimé la baisse des sinistres déclarés en comparant les déclarations enregistrées durant le confinement par ses partenaires, sur un demi-million d’assurés, avec le nombre moyen de sinistres habituel par jour. Une donnée fournie par la Fédération française de l’assurance (FFA). Le site a ensuite multiplié la quantité de sinistres évités par le nombre de jours confinés et par l’indemnisation moyenne par type de sinistre.