Se connecter S’abonner

La Macif et Aésio vont créer ensemble un nouvel acteur de l’assurance mutualiste en 2021

Le rapprochement des assureurs Macif et Aésio doit se concrétiser le 1er janvier 2021, pour la création d’un nouvel acteur sur le marché de l’assurance mutualiste.

Assurance habitation

L’essentiel des étapes serait franchi, selon Aésio et Macif : les groupes ont annoncé mardi 22 septembre que leur rapprochement donnera lieu à la création d’un acteur diversifié en assurance santé, prévoyance, épargne et dommages le 1er janvier prochain. Il y a deux ans, les deux entreprises avaient entamé les premières étapes. Après l’approbation des assemblées générales de la Macif le week-end dernier, trois mois après celles d’Aésio, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) doit encore donner son feu vert à ce mariage. Les deux groupes formeront une société forte de 8 millions d’adhérents, sociétaires et clients, s’appuyant sur un réseau de 800 agences et de 14 000 salariés, au chiffre d’affaires de plus de 8 milliards d’euros.

« Le futur groupe se placera parmi les leaders en assurance automobile, en prévoyance accident et devrait devenir le deuxième groupe mutualiste en santé individuelle et collective », précise le communiqué. Il sera composé d’une « gouvernance démocratique, caractéristique du mutualisme, équilibrée et permettant une représentation réciproque des deux groupes dans les structures communes », se félicitent les deux acteurs.

>> 14 500 personnes se sont préinscrites à un achat groupé d’assurance santé (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>A LIRE >>> 14 500 personnes se sont préinscrites à un achat groupé d’assurance santé

Un rapprochement qui pourrait en provoquer d’autres

Ce rapprochement rappelle celui d’AG2R La Mondiale avec la Matmut, selon les Echos, qui précise que l’union n’avait pas duré. Les deux groupes avaient, en effet, annoncé leur divorce au printemps 2019. La Matmut devait aussi se rapprocher de Solimut, une mutuelle plus petite, mais elle a renoncé au projet début septembre. Cependant, le quotidien économique relève que les conditions sont désormais réunies pour faciliter ce type d’opérations, même si les questions de gouvernance sont délicates. Ainsi, la Mutuelle Générale se chercherait un partenaire.