Se connecter S’abonner

Budget : 20% des Français sont à découvert tous les mois

Plus de quatre Français sur dix estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2020, et un sur deux a recours au découvert bancaire.

pouvoir d'achat
Crédit : iStock.

Les Français sont régulièrement dans le rouge. Généralement, une situation financière difficile (38%) ou une dépense imprévue (31%) sont à l’origine des fins de mois difficiles de deux Français sur dix, selon une étude réalisée par Poll&Roll pour le compte de Panorabanques et publiée jeudi 26 novembre.

Si 52,9% des Français estiment que leur pouvoir d’achat est convenable, ils sont 45,2% à le trouver faible. Et pour 43% des sondés, ça ne fait pas un pli : il a régressé en 2020. Une part qui grimpe à 64% dans la catégorie de ceux dont le pouvoir d’achat est faible. 

Plus de 300 euros dans 28% des cas

Dans ce contexte, 51% des Français expliquent être à découvert au moins une fois par an. Le montant mensuel de ce découvert est supérieur à 300 euros dans 28% des cas. Mais il est inférieur à 100 euros dans 35% des cas.

Si toutes les tranches de revenus sont concernées par cette situation, les revenus plus modestes y sont davantage confrontés, note l’étude. Ainsi 59% de ceux qui gagnent moins de 1 500 euros par mois sont à découvert au moins une fois par an. Alors que ceux dont les revenus sont supérieurs à plus de 3 000 euros par mois ne sont que 43% à connaître un découvert. 

Les plus jeunes sont les plus fragiles

Parmi ceux qui se retrouvent dans le rouge chaque fin de mois, les Français qui gagnent moins de 1 500 euros sont concernés à hauteur de 26% contre 10% de ceux qui gagnent plus de 3 000 euros.

D’après l’étude, les plus jeunes sont également les plus fragiles. 61% des 18 à 34 ans sont à découvert au moins une fois par an. Une part qui chute à 39% pour les plus de 66 ans. Et si 11% d’entre eux sont dans le rouge tous les mois, 29% des 18-34 ans sont également confrontés à cette situation.

Un coût de 66 euros dans une banque traditionnelle

Pour remettre leur compte à flot, 46% des Français sont contraints de patienter jusqu’à une nouvelle rentrée d’argent. Et 44% peuvent piocher dans leur épargne.

Quid du coût d’un découvert ? Pour les clients des banques traditionnelles, le montant peut être salé. Entre les frais de dossiers, nécessaires à la mise en place d’un découvert autorisé, facturés près de 10 euros, les agios (14% en moyenne), les agios majorés en cas de découvert non autorisé (de 14 % à 21 % selon les banques), les commissions d’intervention (plafonnées à 8 euros par découvert non autorisé) et les lettres d’intervention (9,80 euros en moyenne chez 147 banques), la note grimpe à 66 euros en moyenne par an, contre 4 euros auprès d’une banque en ligne.