Se connecter S’abonner

Crédit dans la zone euro : les banques serrent toujours la vis

Les banques européennes continuent d’être de plus en plus strictes pour accorder des prêts aux ménages mais aussi aux entreprises.

Les banques de la zone euro ne lâchent pas de leste sur l’octroi de prêts. Selon une étude de la Banque centrale européenne concernant le quatrième trimestre 2020, relayée par la Banque de France mardi 19 janvier, les établissements bancaires ont durci leurs conditions pour octroyer des prêts aux entreprises, à la consommation ou pour acheter un bien immobilier. 

Ainsi, 25% des banques interrogées (sur, au total, 143 établissements) font preuve d’un durcissement de leurs critères d’octroi de prêts aux entreprises (notamment dans le secteur de l’immobilier commercial et du commerce de gros et de détail), ce qui représente une légère augmentation par rapport au troisième trimestre 2020 (19%). Idem, dans une moindre mesure, pour les prêts accordés aux ménages : 7% des banques interrogées au quatrième trimestre 2020 ont durci leurs conditions pour les prêts aux ménages et 3%, en ce qui concerne les crédits à la consommation.

Des garanties plus solides

Les banques expliquent leur geste par la dégradation de la situation économique générale, en lien avec la crise sanitaire, et l’augmentation de la prise de risque des emprunteurs. Elles demandent ainsi des garanties plus solides et souhaitent élargir leurs marges sur les prêts, notamment les plus risqués. Et la Banque centrale européenne de prévenir : ce mouvement, qui dure déjà depuis plusieurs trimestres, ne risque pas de s’arrêter là. Les conditions d’emprunt devraient encore se durcir en ce début d’année 2021.

L’étude note également que la demande de prêts émanant des entreprises a encore diminué entre octobre et décembre 2020. Du côté des prêts aux ménages, la demande de prêts pour financer l’achat d’un logement progresse, ce qui est vu comme la poursuite du rattrapage du premier confinement. Pour les crédits à la consommation, la demande baisse durant ce quatrième trimestre 2020.