Se connecter S’abonner

Paiements : vers une pénurie de cartes bancaires ?

Les fabricants de cartes de paiement tirent la sonnette d’alarme : il pourrait y avoir une pénurie en raison de problème d’approvisionnement de matériaux.

Ingenico terminal de paiement
Crédits: iStock.

Certains consommateurs pourraient devoir attendre avant de recevoir leur nouvelle carte de paiement en raison d’un problème d’approvisionnement en matériau. En effet, les entreprises comme Thalès, ou encore Idemia, font face à une pénurie de semi-conducteurs. « Sans amélioration de la situation, des millions de cartes vont manquer », affirme au Figaro Jacques Doucerain, président de la Smart Payment Association (SPA), représentant les plus grands fabricants. Si la production de cartes bancaires s’arrête, les clients pourraient ne pas « récupérer une carte ou la renouveler », précise encore le spécialiste.

Comme d’autres secteurs, il s’agit d’un problème de production de certains matériaux, en l’occurrence de semi-conducteurs, utilisés pour les cartes à puces. Cette technologie est exploitée pour l’identification et la sécurité du réseau. L’automobile utilise aussi des semi-conducteurs. Les usines de production, situées en majorité en Asie, ne suivent pas la cadence.

Secteur prioritaire

Selon la SPA, il est urgent de considérer le secteur des cartes de paiement comme prioritaire, sinon des problèmes se feront sentir dès le second semestre 2021, et ce serait encore plus grave en 2022. Au plus fort de l’épidémie de Covid-19, le secteur des cartes à puces avait été classé comme critique, selon Le Figaro, et il avait continué à fonctionner malgré les confinements. En revanche, il n’est pas envisagé de prolonger la durée de validité des cartes existantes, notamment pour des problèmes de sécurité.