Se connecter S’abonner

Assurances : les prix vont flamber en Europe à cause des catastrophes naturelles

L’Europe fait face à des catastrophes naturelles de grande ampleur et cela aura des conséquences sur les prix des assurances, selon les experts.

Immobilier logement inondable inondation
Crédit: iStock.

L’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas ont été durement touchés par des inondations au mois de juillet 2021. Non seulement elles ont dévasté des villages entiers, mais les conséquences risquent aussi d’être importantes sur le prix de l’assurance. C’est le géant allemand de la réassurance qui le dit : Munich Re estime l’impact à environ 500 millions d’euros sur ses comptes, rapporte le quotidien Les Echos, le 11 août. Son directeur financier, Christoph Jurecka, estimait mardi 10 août que « les inondations vont entraîner un certain rattrapage des prix en Europe, de sorte que les tarifs augmenteront plus que ce que nous avons vu dans le passé ». En tout, ces récents événements climatiques devraient coûter entre six et sept milliards de dollars à la profession selon le cabinet d’études Catastrophe Insight.

Et il n’y a pas que les inondations qui risquent de plomber les prix des assurances en Europe en 2021. La sécheresse historique du printemps dernier provoque des incendies terribles en Grèce depuis quelques jours. Selon le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, le pays vit « sa pire canicule depuis 1987 ». Ainsi, « cette année sera l’une des plus coûteuses que les assureurs européens auront connue pendant des années », indique à nos confrères Steve Bowen, directeur général de Catastrophe Insight. Les pertes étaient de près de 15 milliards de dollars en Europe au 10 août, la moitié étant liée aux inondations selon le courtier AON. 

Tempêtes 

Ces montants exorbitants n’ont été observés qu’en 2013 et qu’en 1990 et 1999, à l’occasion des tempêtes Daria, Lothar et Martin. Les pertes annuelles pouvaient alors dépasser les 20 milliards de dollars en Europe, rapportent nos confrères. Pour cette année, il faudra attendre les six derniers mois de l’année pour estimer l’impact total des catastrophes naturelles sur les prix de l’assurance. Et le changement climatique joue un rôle, selon Andreas Weigel, responsable des risques climatiques chez Swiss Re. 

Les assureurs encouragent les responsables à prévenir ce type d’événements, notamment en construisant les habitations différemment, explique encore le journal. Et même, certains pourraient refuser de rembourser certains risques : « Certains domaines sont en train de devenir un peu plus difficiles à assurer », avoue Steve Bowen. En France, les arrêtés de catastrophe naturelle permettent, par exemple, de combler en partie ce manque.