Se connecter S’abonner

Banques : Qonto devient la start-up la mieux valorisée de la French Tech

La néobanque a quasi terminé un tour de table qui la valoriserait à près de 4 milliards de dollars, devenant la licorne française la mieux valorisée.

activité
Crédit: iStock.

Elle pourrait devenir la start-up la mieux valorisée de la French Tech. Selon une information exclusive des Echos le 8 novembre, la néobanque française Qonto a pratiquement terminé un tour de table qui la valoriserait à plus de 4 milliards de dollars (3,46 milliards d’euros). S’adressant aux très petites entreprises (TPE) et aux petites et moyennes entreprises (PME), Qonto compte plus de 200.000 clients en Europe et pourrait être en tête des licornes françaises, ces start-up valorisées à plus d’un milliard de dollars, non cotées et non affiliées à un grand groupe. Initialement, la levée de fonds représentait un montant de 250 millions de dollars. Tiger Global, fonds américain ayant aussi investi chez Dataïku et Ankorstore, deux autres entreprises tricolores, ferait partie des deux principaux meneurs du tour de table, précisent nos confrères du quotidien.

Début 2020, Qonto avait déjà levé 104 millions d’euros, avec des investisseurs tels que Tencent et DST Global, considérés comme prestigieux. La fintech compte aussi Valar Ventures, le fonds de Peter Thiel, précise le journal Les Echos, ainsi que Hedosophia, fonds britannique très discret, ayant investi aussi dans Lydia et Alma, deux autres start-up françaises. Le cofondateur de Qonto n’a pas commenté ces informations. Les investisseurs auraient fait monter les enchères sans avoir consulté les données financières de la néobanque tricolore. Qonto a engendré 19,8 millions d’euros de produit net bancaire en 2020, grâce aux abonnements, aux commissions d’interchange lors de l’utilisation de la carte bancaire et au partage avec ses partenaires. C’est 104% de plus que l’année précédente. 

1,7 milliard d’euros en 2020

De plus, le nombre de clients de Qonto est passé de 65.000 en 2020 à 200.000 le mois dernier, pour un montant de 1,7 milliard d’euros de fonds l’an dernier. Les fonds de ses clients représentaient 200,8 millions d’euros en 2019, relève encore le quotidien économique. Toutefois, les pertes de la fintech ont atteint 26,9 millions d’euros en 2020. Elles étaient de 11,4 millions en 2019. Un prêt garanti par l’Etat (PGE) de 5 millions d’euros lui a été octroyé l’an dernier, ainsi qu’un prêt européen de 5 millions d’euros, sans oublier le recours au chômage partiel. Depuis ses débuts en 2017, Qonto est devenue plus qu’un compte de paiement pour les professionnels, avec des services de prêts pour les petites entreprises ou encore des services financiers.