Se connecter S’abonner

« Obligations Relance » : les assureurs s’engagent

Vingt investisseurs, presque exclusivement des assureurs, ont apporté 1,7 milliard d’euros à un fonds « Obligations Relance » pour financer les entreprises sur le long terme, annonce la FFA.

Les assureurs accélèrent dans le soutien aux entreprises. Vingt investisseurs, dont 19 assureurs, ont apporté 1,7 milliard d’euros à un fonds « Obligations Relance » pour financer les entreprises sur le long terme, selon la Fédération française de l’assurance (FFA). Outre ces assureurs, la Caisse des dépôts est aussi présente.

Le taux d’intérêt de ces obligations émises par des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI), « qui présentent un projet de développement ou de transformation », doit osciller entre 5% et 7%, avec un taux moyen inférieur à 6%.

Obligations garanties à 30%

Le dispositif « Obligations Relance » fait partie du plan de relance initié par l’État, qui garantira les obligations à hauteur de 30%. Celles-ci sont remboursables après 8 ans, et « permettront à nos entreprises de consolider leur bilan pour se projeter vers l’avenir et financer leur croissance de demain », s’est félicité le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, dans un communiqué de Bercy.

Le ministère a également « clarifié et simplifié » les critères d’éligibilité aux prêts participatifs, un dispositif lancé en mai et également destiné à aider les entreprises en sortie de crise, et dont le démarrage est considéré comme poussif par plusieurs acteurs.

« Il sera aussi désormais possible pour les entreprises de bénéficier dans certains cas d’un différé d’amortissement de 6 ans, contre 4 ans initialement », a précisé le ministère, une semaine après que le gouvernement a déposé un amendement pour prolonger les prêts participatifs d’un an et demi, jusqu’à fin 2023.