Se connecter S’abonner

Assurance habitation : pourquoi les tarifs varient-ils selon les régions ?

La Bretagne est la région qui coûte le moins cher en assurance habitation. Seulement 171 euros en moyenne contre 242 euros en Île-de-France.

assurance habitation

Les Français déboursent en moyenne 216 euros par an pour l’assurance habitation. Selon une étude du comparateur Assurland.com, rapportée par Le Parisien, les tarifs pour la protection de son logement affichent une hausse de 33 % au niveau national. Et ce, sur dix ans, alors que l’inflation atteint actuellement 12,5 %.

La région qui se démarque avec une prime annuelle moyenne de 171 euros est la Bretagne. Suivent les Pays de la Loire (179 euros), la Bourgogne-Franche-Comté (188 euros) et la Normandie (190 euros). « La raison principale, c’est la sinistralité, indique Olivier Moustacakis, directeur général d’Assurland.com. La Normandie et la Bretagne sont les deux régions les plus épargnées. »

En 2019, avant la crise sanitaire, la Bretagne comptait le taux de cambriolage le plus faible du pays avec 3,6 affaires pour 1.000 habitants. Soit une baisse de 9 % sur un an. En revanche, l’Île-de-France détient le record national avec 8,7 cambriolages par an pour 1.000 habitants. Elle paie donc le prix fort en étant la région la plus chère de France, à 242 euros par an en moyenne (+ 32,24 % sur 10 ans).

Une prise en compte du coût financier des catastrophes climatiques

Autre région touchée par la délinquance : la Provence-Alpes-Côte d’Azur. En conséquence, l’assurance habitation coûte en moyenne 240 euros. Juste devant l’Occitanie, avec 232 euros. Une donnée importante est à prendre en considération : le coût financier des catastrophes climatiques d’ampleur. En 2018, l’Aude a été touchée, tout comme le Var en 2019 et les Alpes-Maritimes en 2020. « Les assureurs calculent la probabilité de survenue d’un sinistre, en modélisant le coût et vont proposer le tarif correspondant, analyse Olivier Moustacakis. C’est comme pour l’assurance auto : certains véhicules sont davantage volés et ça coûte plus cher. »

Une des solutions proposées par Assurland.com serait de remplacer la formule haut de gamme de l’assurance habitation par la garantie de base. Une économie de 20 à 25 %. Cependant, l’offre supérieure donne des garanties supplémentaires comme les dommages électriques, bris de vitres ou les objets de valeur. Elle prévoit également un remplacement du mobilier.

« Sous-assurer son bien, ce n’est pas forcément le bon choix », ajoute le directeur général d’Assurland.com. Pour Olivier Moustacakis, la concurrence peut faire jusqu’à 30 ou 40 % d’économies. « En assurance, il y a des millions de tarifs, précise-t-il. Il ne faut pas hésiter à faire le tour du marché pour trouver à l’instant T l’assureur qui considérera votre profil comme un bon risque. »