Se connecter S’abonner

Les prix des assurances habitation ont poursuivi leur baisse

Les prix des assurances habitation ont poursuivi leur baisse en 2021. Les montants peuvent cependant beaucoup varier d’une région à l’autre.

immobilier
Pixabay

La hausse des prix est au cœur des préoccupations des Français. Fort heureusement, certains secteurs sont épargnés. C’est notamment le cas des assurances habitation, selon le baromètre 2022 publié par le comparateur LeLynx.fr. Des résultats qui s’expliquent notamment par l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, mais aussi par la pandémie. À noter que ces conclusions sont basées sur les chiffres de 2021. Ceux-ci n’avaient donc pas encore été impactés par l’inflation galopante de ces derniers mois.

Les assurances habitation moins chères dans le Nord-Ouest

Selon le baromètre, les prix pour assurer un logement ont diminué de 2,5% en 2021, ce qui porte la baisse sur les cinq dernières années à 17%. Selon Itzal Arbide, CEO de LeLynx.fr, cette évolution constante et significative est liée à l’arrivée des « insurtechs », ces nouvelles assurances en ligne dépourvues d’agences physiques. En limitant leurs frais, celles-ci proposent des produits très compétitifs et « obligent les assureurs traditionnels à s’aligner en proposant des tarifs moins élevés ». Ces produits sont cependant souvent « moins étoffés », et il n’est pas possible de rencontrer un conseiller en personne en cas de sinistre. Il convient donc de s’assurer qu’un tel contrat est bien adapté à ses besoins.

Parmi les facteurs de baisse des prix, Lelynx.fr évoque également le développement du télétravail, consécutif à la pandémie de Covid-19, car « ce phénomène engendre par ricochet une baisse de la sinistralité : plus de présence à domicile, donc moins de cambriolages », mais aussi une intervention plus rapide en cas de dégât des eaux ou d’incendie, note le baromètre. La démocratisation des systèmes d’alarme et de surveillance a également pu jouer un rôle, puisque leur mise en place réduit le montant de la prime d’assurance.

Les prix varient bien sûr selon le profil des assurés et de leur logement, mais aussi de manière significative selon les régions. Parmi les dix plus grandes villes de France, c’est ainsi à Nantes qu’il est le moins cher d’assurer son logement avec une prime moyenne de 1,9 euro au mètre carré. Strasbourg et Lille complètent le podium, tandis que Paris, Nice et Marseille ferment la marche, avec entre 2,4 et 2,9 euros du mètre carré. Les régions les moins chères sont la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie. La Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie affichent les primes moyennes les plus élevées.