Se connecter S’abonner

Frais bancaires : la facture des ménages les plus fragiles continue de baisser

Le montant annuel moyen des frais bancaires des clients les plus fragiles a diminué de 17% en 2021 par rapport à 2020, selon le rapport annuel de l’Observatoire de l’inclusion bancaire.

Frais bancaires
Crédit: iStock.

Afin de limiter la facture bancaire des plus précaires, plusieurs mesures ont été mises en place dans le cadre de la lutte contre le surendettement des ménages, rapporte Le Parisien, jeudi 23 juin. Par exemple, les personnes identifiées comme fragiles par les banques disposent désormais d’un plafonnement automatique de leurs frais d’incidents bancaires entre 20 et 25 euros par mois.

Les travailleurs sociaux les accompagnent aussi afin d’éviter les cas de surendettement. Résultat ? Entre 2011 et 2019, le nombre de dossiers de surendettement a baissé de près de 43 %, soulignent les données de la Banque de France. 

700.000 bénéficiaires en décembre 2021

Selon le rapport annuel de l’Observatoire de l’inclusion bancaire, le montant annuel moyen des frais bancaires des clients les plus fragiles a, quant à lui, diminué de 17 % en 2021 par rapport à 2020, rapporte Le Parisien. Depuis six ans, il s’agit de la baisse la plus significative. Le montant moyen s’élève aujourd’hui à 118 euros par an. 

Autre donnée intéressante : grâce à une meilleure identification des clients les plus fragiles, le nombre d’individus concernés en 2021 par le dispositif est en hausse de 8 % en un an. Ainsi, près de 700.000 personnes ont bénéficié du dispositif en décembre 2021. Un chiffre en augmentation de 15 % par rapport à 2020 et deux fois plus important qu’en 2017.