Se connecter S’abonner

Moyens de paiement : les Français restent assez traditionnalistes !

donnations
Crédit: iStock.

Qui a dit que le chèque était une espèce en voie de disparition ? Selon la dernière étude du comparateur en ligne Panorabanques sur le comportement bancaire des Français, ils sont encore 24% à l’utiliser au moins une fois par mois. En moyenne, 6,2 chèques sont émis dans l’année pour un montant moyen de 96 euros par chèque. Une habitude à rebours des autres pays européens.

Dans sa cartographie des moyens de paiement scripturaux (chiffres 2021 portant sur des données 2020), la Banque de France pointe ainsi que l’utilisation du chèque en Europe est à 85% le fait de la France, très loin devant l’Italie et la moyenne des autres pays de l’UE. Pour autant, l’utilisation du chéquier recule quel que soit l’âge. Panorabanques révèle que 37 % des 18-34 ans n’y ont plus recours contre 30 % en 2021 (4 % pour les plus de 66 ans contre 7 % en 2021).

Virements en agence

Autre habitude « anachronique » : les virements en agence. Si 84 % des sondés déclarent effectuer leurs virements par Internet (via l’appli de leur banque ou l’espace client), ils sont encore 15 % à se rendre en agence à cette fin. Et ce, quand bien même ce service est payant : 4,60 euros en moyenne en 2022 (8 euros chez Crédit du Nord et 7 euros à la Société Générale qui figurent parmi les plus chères).

Enfin, le paiement par mobile ne suscite guère la franche adhésion, avec 19 % seulement de Français qui le pratiquent (26 % pour les 18-34 ans), contre 86 % pour le sans contact par carte. 69 % déclarent même ne pas vouloir de ce type de moyen de paiement. Le bon vieux rectangle en plastique a donc encore de beaux jours devant lui : 98% des Français possèdent une CB et l’utilisent en moyenne 20 fois dans le mois pour un montant total de paiements de 558 euros.