4 services originaux des néobanques que vous ne trouverez pas ailleurs

Les néobanques n’offrent pas qu’un compte bancaire et une carte à prix doux. Certaines étoffent leurs offres avec des services innovants.

Spécificité des néobanques, l'ouverture et la gestion au quotidien passent par une application mobile ou sur Internet.©Istock

Du précurseur Compte Nickel à la dernière arrivée Yeeld, en passant par les offres des géants Carrefour (C-zam) et Orange (Orange Bank), le rang des néobanques ne cesse de s’étoffer. En plus de proposer un compte courant et une carte de paiement, certaines font preuve d’audace pour se démarquer. Voici 4 fonctionnalités repérées dans quelques unes d’entre elles.

Max : plusieurs banques, une seule carte

Max, la fintech du Crédit Mutuel Arkea, n’est à première vue pas si différente des autres néobanques. Ce compte, à ouvrir en quelques minutes sur l’application mobile éponyme, permet de domicilier ses revenus, régler de ses factures et de bénéficier d’une carte de paiement, le tout pour quasi rien. Par exemple, la carte est gratuite, il n’y a pas de frais de tenue de compte et les retraits sont gratuits et illimités dans tous les distributeurs. Seuls les retraits et paiement en devises donnent lieu à une facturation des frais de change (taux interbancaire).

La singularité de Max ? Il permet d’enregistrer les cartes (CB, Visa ou Mastercard) d’autres établissements (émises en France), à l’instar de FidMe qui agrège les cartes de fidélité des grandes surfaces. On peut ensuite utiliser chacun des comptes liés (retraits, paiements en magasins…) via la carte Max. Par exemple, le détenteur de deux comptes, l’un dans une banque traditionnelle, l’autre dans une banque en ligne peut, au choix, par le biais de sa carte Max, utiliser l’argent crédité sur son compte Max ou réaliser un paiement ou un retrait avec l’un ou l’autre de ses comptes bancaires. La solution s’avère donc particulièrement intéressante pour les multibancarisés qui en ont marre de jongler avec plusieurs cartes.  

Revolut : pour acheter et vendre des cryptomonnaies

Malgré le risque de perdre la totalité de votre mise, l’envie vous brûle de vous positionner sur les cyrptomonnaies, comme le Bitcoin ? Plutôt que de passer par des plateformes spécialisées (et parfois difficiles à manier) comme Kraken, Bitstamp, Bittrex ou des courtiers comme Coinbase ou Coinhouse, Revolut est désormais une alternative. La néobanque britannique est actuellement la seule à offrir cette option à des frais alléchants : un taux de change de 1,5% contre jusqu’à 10% ailleurs.  Mais pas sans contreparties, ni limites. Si vous ouvrez un compte standard (gratuit), avant de pouvoir changer vos euros en Bitecoin, Ethereum ou Litecoin, vous devrez inciter 3 personnes à rejoindre Revolut. Et sinon ? Il faut passer à la caisse en optant pour un compte premium, facturé un peu moins de 8 euros par mois (6,99 £).

Cette première barrière franchie, s’en profile une autre : à la différence des plateformes spécialisées, Revolut ne permet pas de transférer ses bitcoin vers un portefeuille numérique (un wallet) ou physique (clé USB sécurisée de type Ledger, Trezor ou Keepkey). Impossible aussi de réaliser des achats en cryptomonnaies sur des sites web. Seules possibilités offertes : en acheter, en vendre ou en transférer à des contacts inscrits sur Revolut.

N26 : un crédit à la consommation en 24 heures chrono

Toutes les néobanques envisagent, à plus ou moins longue échéance, offrir des services financiers (épargne, assurance…) pour compléter leurs comptes courants avec carte. L’allemande N26 est la première à proposer la souscription d’un crédit à la consommation sur smartphone. Derrière cette nouvelle offre se cache une alliance avec la fintech française spécialisée dans le crédit express Younited Credit. Pour obtenir de 1 000 à 40 000 euros remboursables sur 24 à 72 mois rien de plus simple. Tout se passe sur l’application (questionnaire, envoi des justificatifs, signature électronique…). Après examen du dossier, la réponse est communiquée en 24 heures. Un laps de temps durant lequel la santé financière du demandeur est scrutée. L’établissement va même jusqu’à consulter les relevés de sa banque principale s’il n’a pas domicilié ses revenus sur N26. Quant aux taux pratiqués, gare à ne pas vous faire aveugler par la promesse d’une réponse rapide. En fonction des profils, du montant emprunté et de la durée de remboursement, le TAEG peut en effet vite grimper. Pour l’achat d’une voiture d’occasion de plus de 2 ans avec un prêt de 10.000 euros, le simulateur maison (qui ne tient pas compte de la situation particulière de chacun) indique un taux de 4,59% contre un taux de départ de 2,50% dans les grands établissements.  D’où l’intérêt de faire jouer la concurrence en utilisant un comparateur en ligne avant de signer.

Morning : un compte français pour les étudiants européens

Pour Morning, désormais propriété de la banque Edel (du groupe de la grande distribution E. Leclerc) et de la Maif, pas question de se cantonner au B.A.-BA. Son crédo : occuper des niches, autrement dit apporter des solutions particulières à des profils spécifiques. Certes, en plus de son activité historique de constitution de cagnottes, la néobanque propose un compte courant classique (Morning Pay). Mais à ses côtés cohabitent 2 solutions « différentes », l’une pour les 12 – 18 ans (Morning Jump, similaire au Compte Nickel Jeune), l’autre pour les étrangers qui viennent étudier ou travailler en France. Ce dernier compte, qui sera lancé à compter du 15 janvier, s’adressera pour commencer aux ressortissants des pays de l’Union européenne.  Contre 3 €/mois, le souscripteur accédera à une carte de paiement MasterCard et un compte courant avec IBAN français (pour domicilier ses revenus ou recevoir des allocations ou remboursements). 2 retraits aux DAB sont inclus, puis 0,90 € seront facturés par retrait. Tout passe par l’application Morning : l’inscription (avec des documents européens d’identité et un justificatif de domicile français) tout comme la gestion des comptes. Mobilité et instantanéité obligent, l’ouverture du compte pourra se faire en 5 minutes chrono à condition d’avoir réuni tous les papiers nécessaires au préalable.

Sur le même thème

Banques Bitcoin compte-nickel Ether Litecoin N26 Néobanques Revolut

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique