3 fintech pour reprendre la main sur votre budget et votre épargne

Les fintechs sont de plus en plus nombreuses à proposer des services pour piloter astucieusement votre budget et votre épargne. Tour d’horizon de ces solutions innovantes.

Crédit: iStock.

Parmi les fintech apparues dans les années 2010, les « agrégateurs de comptes » proposent aux particuliers des outils simples et efficaces pour gérer leurs finances personnelles. Le principe : réunir sur une unique interface l’intégralité de ses comptes courants et d’épargne : compte-titres, assurance vie, plan d’épargne en actions (PEA), plan d’épargne logement (PEL), livret A, etc.

Et ce, même s’ils sont abrités au sein de plusieurs établissements bancaires différents. A la clé, une meilleure visibilité de l’état de ses finances. Voici les 3 incontournables.

A LIRE >>> 4 services originaux des néobanques que vous ne trouverez pas ailleurs

Bankin’, le « coach » financier

En plus d’agréger vos comptes et de trier vos dépenses, Bankin’ a lancé en mai 2017 un service de « coaching financier ». Il est Intégré à l’application et vous y accédez gratuitement depuis votre téléphone. Un fil d’actualités vous apporte des informations sur votre argent : statistiques de vos dépenses, conseils généralisés pour mieux gérer votre budget, etc. Ensuite, et c’est la principale nouveauté de ce service, vous êtes aiguillé vers les produits financiers proposés par les partenaires de Bankin’. De sorte que vous accédez et pouvez souscrire depuis la plate-forme à des solutions d’épargne qui correspondent à vos besoins et à vos projets. L’objectif étant de pouvoir tout piloter directement depuis l’application. Ainsi, en vous connectant à Bankin’, vous pouvez actuellement contracter une assurance vie ou une assurance emprunteur avec les courtiers Yomoni et Réassurez-moi. Ou encore souscrire un crédit immobilier grâce à Pretto, jeune courtier en ligne.

WeSave, la fintech expert en patrimoine

La plate-forme d’épargne permet désormais d’agréger vos placements afin de visualiser votre patrimoine financier sur une seule interface avec son service WeSave Conseil. Vous bénéficiez ensuite d’une analyse de vos actifs : assurance vie, compte-titres et plan d’épargne en actions (PEA), plan d’épargne entreprise (PEE)… Un algorithme compare vos produits avec d’autres solutions sur le marché et mesure leur efficacité en fonction des frais, des performances et de vos projets. Des placements vous sont alors recommandés et des produits maisons peuvent vous être suggérés. Enfin, et c’est l’originalité de cette fintech, si le diagnostic met en lumière une perte d’argent avec certaines enveloppes (assurance vie pour l’instant, PEA et PEE à venir), vous pouvez en confier la gestion à WeSave Conseil tout en conservant votre contrat dans votre établissement d’origine. Cela peut se montrer utile notamment sur des produits d’épargne salariale « souvent négligés, ou très peu optimisés », souligne Jonathan Herscovici, fondateur de WeSave. Ce service est pour le moment gratuit et accessible à tous. Mais à terme il deviendra payant.

Bruno, pour mettre de l’argent de côté

C’est le dernier né des agrégateurs de comptes, lancé en février 2018. Bruno s’adresse aux étudiants et aux jeunes professionnels soucieux de se constituer une épargne. Vous ne téléchargez pas d’application, mais vous devez posséder un compte Messenger (Facebook) pour l’utiliser ! La start-up s’en sert pour communiquer avec vous comme s’il s’agissait de l’un de vos  amis du réseau social. Le principe est simple, il vous suffit de vous inscrire sur son site Hibruno.com. Ce qui vous ouvre un compte bancaire gratuit et hébergé par le Crédit Mutuel Arkéa.

Une fois par semaine, un algorithme analyse vos données et détermine la somme que vous êtes capable d’épargner en prenant en considération vos dépenses passées et vos rentrées d’argent. Vous êtes alors informé par message et choisissez ou non de passer un virement. « Vos économies sont logées sur votre compte Bruno, sur lequel vous pouvez effectuer gratuitement et de manière illimitée vos retraits vers votre compte courant », explique Florent Robert, cofondateur de la start-up. A terme, l’ambition de Bruno est de proposer, elle aussi, des produits d’épargne à ses utilisateurs.

Sur le même thème

Banques en ligne Fintechs Néobanques

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique