Argent et vacances à l’étranger : comment bien se préparer ?

A l’étranger, rien de plus stressant que de perdre sa carte bancaire ou de plus énervant que de payer des commissions exorbitantes au moindre paiement. Nos conseils pour rester zen.

Crédit: iStock.

Vous êtes sur le point de vous envoler à l’étranger pour vos vacances d’été ? Quelques précautions s’imposent avant votre départ afin de vous assurer que vous ne rencontrerez aucun problème avec vos moyens de paiement une fois sur place.

Dans les pays de la zone euro, retirer de l’argent dans un distributeur avec votre carte bancaire ne vous coûtera pas plus cher qu’en France. Mais attention au nombre de retraits gratuits et aux plafonds (sur sept jours glissants). Le cas échéant, ajustez-les en ligne avant de partir. Hors zone euro, le mieux est de disposer de devises locales dès l’arrivée pour les premières dépenses (transports…).

A LIRE >>> Frais bancaires : ces opérations qui augmentent fortement en 2018

Les devises courantes (dollar US…) s’achètent sans problème dans les bureaux de change. Pour les plus exotiques (baht thaïlandais…), l’achat en ligne auprès de prestataires agréés par la Banque de France (Ccopera, PayTop, Travelex…) est une option pratique (livraison à domicile). Chez certains, au retour, vous pouvez revendre les devises non consommées au taux de change initial.

Oubliez les chèques de voyage et optez pour une néobanque

Commissions importantes à l’achat (jusqu’à 2 % de leur contre-valeur), démarches compliquées pour les transformer en espèces… Les chèques de voyage ont perdu de leur attrait.

Dans l’idéal, emportez deux cartes bancaires et laissez-en une dans le coffre de l’hôtel. Vous aurez ainsi un filet de sécurité en cas de perte ou de vol. C’est aussi un bon moyen d’optimiser vos retraits et paiements (une fois épuisés les plafonds de la première carte, l’autre prend le relais) ou de bénéficier d’une gamme plus large de prestations d’assurance et d’assistance.

A LIRE >>> Le virement instantané disponible en exclusivité pour les clients Banques Populaires et Caisse d’Epargne

Pour limiter les frais ponctionnés par les banques (2,90 % + 3 euros par retrait, hors frais de change, chez BNP Paribas, par exemple), une carte d’une néobanque est un choix judicieux. Dans notre dernier palmarès, N26 et Revolut se révélaient les plus intéressantes pour un profil voyageur, avec une facture annuelle respective de 14,75 et 19,53 euros. A comparer avec la nouvelle offre Nickel Chrome, accessible à partir de 50 euros par an. 

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique