La désertification bancaire est en marche

Le nombre d’agences bancaires est en baisse constante, ce qui pose problème dans certaines communes pour pouvoir retirer de l’argent liquide. Le mouvement devrait encore s’accélérer dans les prochaines années.

Dans certaines communes, difficile de trouver facilement de l'argent liquide. Crédit: iStock.

Un exemple de plus qui illustre la désertification bancaire. Clichy-sous-Bois, commune située dans le département de la Seine-Saint-Denis, regroupe 30 000 habitants pour … une seule agence bancaire. Depuis 2017, les agences qui peuplaient autrefois la commune, sont parties : la BNP a déménagé dans une commune voisine, Montfermeil ; la Caisse d’épargne est désormais à Livry-Gargan, à quelques kilomètres de Clichy, relate Le Parisien. Ne restent plus que les distributeurs de La Banque postale et un autre, situé dans un supermarché.

Baisse de fréquentation

BNP Paribas justifie son choix par le fait que les clients utilisent de plus en plus les services en ligne de la banque ce qui entraîne une baisse de fréquentation de l’agence. Selon Serge Maître, président de l’Association française des usagers des banques (Afub), au Figaro, « seulement 17% des gens poussent la porte d’une agence une fois par mois ».

A LIRE >>> Gel des tarifs en 2019: les banques ont joué le jeu, selon le CCSF

Début mars, LCL annonçait vouloir regrouper plusieurs dizaines d’agences. Deux ans plus tôt, la banque lyonnaise prévoyait de fermer jusqu’à 250 agences d’ici 2020. Du côté de la Société générale, 300 points de vente risquent de mettre la clef sous la porte. Cependant, les banques mutualistes (Crédit agricole, Caisse d’épargne) ne sont pas dans un mouvement important de fermeture. Banque populaire – Caisse d’Epargne n’a fermé que 2% de ses agences.

Le « cash back » comme solution ?

En réaction, le ministère de l’Economie et des finances s’est dit prêt à regarder toutes les solutions. D’après Le Monde, la Banque de France devrait boucler d’ici fin mars, une carte des DAB pour avoir une meilleure approche des « zones blanches ». En attendant, le ministère compte sur la solution du « cash back » qui permet de retirer de l’argent liquide lors d’un achat chez un commerçant.

La France comptait, fin 2017, 37 209 agences bancaires, un chiffre en baisse de 3% depuis 2009, selon la Fédération bancaire française. Mais qui reste très en deçà de nos voisins européens : l’Espagne et les Pays-Bas ont perdu respectivement 39% et 55% de leurs agences, selon la Banque centrale européenne, en dix ans.

Sur le même thème

banque Banques en ligne

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique