Se connecter S’abonner

La Banque postale va vous redonner le pouvoir sur votre carte bancaire

La Banque postale va mettre à jour son application mobile lundi 1er avril. Les clients auront la possibilité d’agir sur leur carte bancaire.

Banque Postale
Crédit: iStock.

Grosse nouveauté pour les huit millions de clients détenteurs d’une carte bancaire à la Banque postale. La banque s’apprête à mettre à jour son application, lundi 1er avril, pour proposer des options avancées pour gérer sa carte bancaire Visa, révèle Le Parisien.

Un panel d’options

Ainsi les clients de la banque de La Poste pourront bloquer temporairement leur carte s’ils l’ont égarée, relever les plafonds de paiement et/ou de retrait, activer ou désactiver les paiements sur Internet ou en sans contact, ou encore faire opposition rapidement. Auparavant, l’accès à ces services était plus compliqué, nécessitait d’aller en agence par exemple, ou tout simplement, ils n’existaient pas. Mettre en place ces options via une application mobile a nécessité deux ans de travail, explique-t-on à La Banque postale.

A LIRE >>> Que propose Monese, la néobanque britannique qui arrive en France face à N26 et Revolut ?

Si cette dernière présente cette innovation comme un bond en avant, cbanque.com rappelle que le pilotage en temps réel de sa carte bancaire n’est pas une nouveauté. Ce service est déjà proposé par les banques en lignes et les néobanques comme ING Direct, Boursorama banque ou encore N26. Egalement, des enseignes « traditionnelles » comme le Crédit agricole ou la Banque populaire se sont déjà équipées de systèmes similaires pour leurs clients.

Pour quelle utilité ?

Le site internet spécialisé dans l’information bancaire souligne que La Banque postale prendra quand même une longueur d’avance sur ses concurrentes puisqu’elle proposera quelques options supplémentaires : par exemple, le client pourra choisir les zones géographiques où la carte peut être utilisée. Aussi, La Banque postale veut séduire les jeunes générations technophiles.

Certains se posent tout de même la question de l’utilité d’avoir autant d’options à disposition, comme Laure Prenat, directrice générale du comparateur Panorabanques : « Qui, mis à part un angoissé du paiement sans contact, a besoin de pouvoir rapidement activer/désactiver cette option ? ». D’autres se diront qu’elles permettront de sécuriser son moyen de paiement, en désactiver l’option sur les paiements en ligne si l’on n’est pas amateur d’e-shopping, par exemple.