Crédit, carte bancaire… : le comparatif des offres pour les étudiants des grandes banques

La saison des prêts étudiants bat son plein! Les établissements mettent les bouchées doubles pour s’attirer les faveurs de cette jeune clientèle, au potentiel prometteur. Taux promotionnels imbattables, services gratuits… Nous avons passé les offres au crible.

Pour les futurs étudiants à la recherche d'un prêt, pas question de signer les yeux fermés la première proposition venue. Crédit: iStock.

Dernière ligne droite pour les quelque 765.000 candidats au bac. Nombre d’entre eux, après les angoisses des examens, iront rejoindre à partir de septembre la cohorte des plus de 2,6 millions d’étudiants. Qu’il s’agisse d’un BTS en deux ans ou de longues études de médecine, les parents devront dès lors résoudre un véritable casse-tête: comment financer les études à moindre coût et trouver les meilleurs services bancaires en fonction des besoins de leur enfant.

En effet, étudier est presque un luxe, en particulier pour les cursus longs dans un établissement supérieur. Si les universités ne coûtent que quelques centaines d’euros par an, la facture grimpe à plus de 10.000 euros pour de nombreuses écoles de commerce. Fort heureusement, même pour ceux qui ne peuvent compter sur aucune aide (bourse notamment), le contexte actuel est favorable: emprunter pour financer ses études n’a jamais été aussi bon marché. Des taux à moins de 1% sont monnaie courante. Seule condition: être majeur et bénéficier du statut d’étudiant (sans limite d’âge).

A LIRE >>> Découvrez les régions qui créent le plus d’emploi en France

Car c’est bien l’étudiant, et non ses parents, qui emprunte, même si ces derniers sont souvent amenés à aider leur enfant à rembourser le prêt ou à se porter caution. Avant de faire le tour du marché, il faut bien évaluer le montant à emprunter. « Il n’y a pas que les frais d’inscription à considérer ; le loyer le cas échéant, la durée des études, un éventuel séjour à l’étranger, etc. sont autant de postes à financer », insiste Caroline Mindeau, chef de produit à La Banque Postale, réseau qui octroie des prêts étudiants jusqu’à 50 000 euros.

La mise en concurrence, indispensable

Ensuite, pas question de signer les yeux fermés la première proposition venue. Il faut mettre en concurrence plusieurs établissements (voir tableau sous l’article) en comparant le taux annuel effectif global (TAEG). Ce dernier tient compte des intérêts du crédit et des éventuels frais de dossier (ils sont nuls actuellement). Mais pas de l’assurance de prêt, en principe facultative, qui couvre le décès, l’invalidité ou l’incapacité et qui est facturée en moyenne entre 0,20 et 0,50% du capital emprunté.

A LIRE >>> Quoi de neuf dans les banques et les néobanques chez LCL, Fortuneo, La Banque Postale… ?

Les banques proposent souvent un taux d’appel unique, particulièrement attractif entre juin et octobre. Certains établissements vont plus loin et accordent des traitements de faveur en réservant des taux inférieurs à leur barème aux étudiants d’écoles avec lesquelles des partenariats ont été signés.

C’est le cas, par exemple, pour les élèves de 110 établissements partenaires de La Banque Postale, comme les écoles de commerce Audencia, Inseec et Neoma Business School. Leurs étudiants bénéficient d’un taux de 0,80% quel que soit le montant emprunté et la durée, au lieu du taux standard de 0,90%. Même coup de pouce chez BNP Paribas. « Notre taux de base s’élève à 1,50% en dehors de nos promotions régulières. Toutefois, nous avons signé plusieurs centaines de partenariats avec des écoles à qui nous concédons entre 0,80 et 1% hors assurance », précise Francis Delchier, responsable marketing du marché des particuliers.

A LIRE >>> Aide de 500 € pour le permis de conduire des apprentis, c’est parti !

Des options à examiner

Il convient donc de se renseigner auprès de l’école en amont du financement. Du côté de LCL, la fourchette s’établit entre 0,80 et 2,50%, le taux le plus bas étant notamment attribué aux enfants des clients. Outre le TAEG, il faut jeter un œil aux options disponibles. Le décaissement fractionné est un classique (gratuit en général). Il permet, par exemple, d’emprunter 15.000 euros en septembre 2019 qui seront débloqués en trois fois pour les rentrées 2019, 2020 et 2021, afin de régler les frais au fur et à mesure qu’ils sont facturés par l’école.

Dans ce cas, le remboursement ne porte que sur les sommes déjà décaissées. Autre option utile : le différé de remboursement. Autrement dit, l’étudiant ne commencera à rembourser son prêt qu’une fois ses études terminées, dans trois à cinq ans, par exemple. En cas de différé total, l’étudiant ne rembourse rien pendant la période dite de franchise.

« Mieux vaut opter pour un différé partiel, moins coûteux qu’un différé total. Dans ce cas, l’étudiant ne rembourse que les intérêts (et non le capital) pendant la période de franchise, ce qui correspond à quelques euros par mois », conseille Charles-Edouard Fagon, responsable du crédit à la consommation du Crédit Mutuel de Bretagne.

Quoi qu’il en soit, il faut bien faire ses calculs, car cette commodité se paie cher. A la Société Générale, par exemple, le coût total d’un emprunt de 25.000 euros à 0,89% passe de 569,60 euros sans différé à 1682 euros avec un différé partiel de cinq ans, suivi d’un remboursement sur cinq ans. Soit plus de 1100 euros d’écart!

Le prêt peut être cautionné par les parents… ou par l ’Etat

Quant à la caution, l’exigence des banques est variable. Tout dépend du montant emprunté et du fait que les parents soient déjà clients ou non. En pratique, toute personne proche de l’étudiant et solvable peut se porter caution. Une alternative existe: le prêt étudiant garanti par l’Etat avec Bpifrance. Plafonné à 15.000 euros sur deux à dix ans, ce dispositif, reconduit pour 2019 à partir de fin mai-début juin, est distribué par les Banques Populaires, les Caisses d’Epargne, le Crédit Mutuel, le CIC et la Société Générale. Chaque banque fixe librement son taux.

« Les banques partenaires se voient attribuer une enveloppe de prêts garantis par Bpifrance. Les étudiants intéressés doivent anticiper leur besoin de financement en déposant un dossier au plus tôt, car généralement, en quelques semaines, la totalité de notre enveloppe est distribuée », conseille Solène Le Her, chef de produit pour les crédits à la consommation à la Société Générale.

Prêts étudiants: jusqu’à 400 euros d’écart sur le coût global

Anna, 18 ans, passe son bac dans quelques semaines. Elle veut intégrer une école de commerce postbac. Coût total de la scolarité: 40000 euros. Ses parents vont prélever 15000 euros sur leur épargne. Il lui faut donc emprunter 25000 euros sur cinq ans pour financer le solde. Si elle bénéficie de la gratuité des frais de dossier, l’assurance, non prise en compte dans les TAEG indiqués ci-dessous, lui coûtera entre 200 et 600 euros par an selon la banque.

BanqueTAEG(1)MensualitésCoût total du créditDescriptif
Société Générale0,89%426,16 €569,60€Taux promotionnel jusqu’en octobre. Plafond d’emprunt: 120.000 € sur 10 ans. Taux à 1,99% pour les apprentis. Déblocage fractionné possible (20 fois maximum). Assurance en option: 660 €/an.
Banque Populaire Rives de Paris0,90%426,27 €576,20€Taux réservé aux écoles partenaires mais proposé à tous les étudiants entre juin et octobre. Plafond d’emprunt: 50000 € sur 10 ans. Assurance en option: 240 €/an.
La Banque Postale0,90%426,27 €576,20€Taux à 0,80% pour les étudiants de 110 écoles partenaires. Déblocage fractionné possible (20 fois maximum). Plafond d’emprunt: 50000 € sur 10 ans, avec une limite d’âge de 35 ans. Assurance en option: 550,20 €/an
Crédit Mutuel de Bretagne0,95%426,81 €608,60€Taux promotionnel jusqu’en octobre. Plafond d’emprunt: 50000 € sur 10 ans. Différé de remboursement possible (5 ans maximum). Assurance en option: de 248,67 à 398,64 €/an.
Crédit Agricole Ile de France1,00%427,34 €640,40€Taux unique pour tous les étudiants et apprentis quelle que soit l’école. Plafond d’emprunt: 50000 € sur 10 ans. Assurance en option: 250 €/an.
LCL1,00%427,34 €640,40€Taux à 0,80% pour les enfants des clients, 1% pour de nombreuses écoles partenaires, jusqu’à 2,50% hors partenariat. Plafond d’emprunt: 60000€sur 10 ans. Assurance en option : 285 €/an.
BNP Paribas1,50%432,64 €958,30€Meilleurtaux: 0,80% en cas de partenariat (plusieurs centaines d’écoles). Plafond d’emprunt: 75000 € sur 12 ans. Différé de remboursement possible (5 ans max.). Assurance en option: 90 €/an.

(1) Le TAEG (taux annuel effectif global) prend en compte la totalité des frais obligatoires (intérêts,frais de dossier).

Des packages bancaires à prix intéressants

Par-delà les prêts, la plupart des réseaux mettent aussi en avant des offres et packages dédiés (voir tableau page précédente). « Les banques affichent des conditions tarifaires avantageuses pour les étudiants qui sont de bons clients en devenir », résume Laure Prenat, directrice générale du comparateur Panorabanques.

Dès le mois de juin, certaines d’entre elles proposent ainsi la gratuité des services bancaires la première année, voire plus. « Les étudiants ont principalement besoin d’une carte bancaire, d’un accès à leur compte via Internet, éventuellement d’une autorisation de découvert et d’une offre spécifique s’ils partent à l’étranger », rappelle Laure Prenat. Des prestations que les banques en ligne – Boursorama Banque, Fortuneo Banque ou Orange Bank– peuvent parfaitement fournir aux étudiants, même si elles n’ont pas d’offre spécifique (généralement, la carte bancaire est gratuite sous condition de revenu et/ou d’utilisation).

Un effort réel sur le coût de la carte bancaire

Les banques de réseaux, en revanche, sont particulièrement actives sur le segment des jeunes clients. L’étudiant peut choisir une carte bancaire à autorisation systématique, une carte classique à débit immédiat ou différé et même parfois une carte haut de gamme (Visa Premier ou Gold Mastercard). « En moyenne, les étudiants bénéficient d’un package gratuit de un à trois ans en fonction des accords avec leur école et de la durée de leurs études. Cela va de deux ans pour les élèves de BTS à quatre ou cinq ans pour certaines universités et grandes écoles », confirme Francis Delchier chez BNP Paribas.

Toutefois, les étudiants dont l’école n’a pas noué de partenariat avec BNP Paribas peuvent bénéficier des mêmes conditions tarifaires pendant la période d’offres promotionnelles, de juin à octobre. LCL, pour sa part, propose « LCL à la carte Etudiant » à 1 euro la première année, incluant une carte bancaire internationale Isic, et même une carte Visa Premier pour les étudiants des grandes écoles comme l’Edhec, HEC, Paris-Dauphine, Science Po ou les facs de médecine.

« Ce package à 1 euro peut être prolongé sur deux à quatre ans pour les étudiants des grandes écoles, voire sur toute la durée des études pour ceux des écoles dentaires », ajoute Arnaud Mehn, chef de produit marketing sur le segment des jeunes et étudiants. Autre avantage maison: les étudiants peuvent bénéficier d’un découvert autorisé de 400 à 700 euros par mois avec exonération d’agios. Même faveur à La Banque Postale: « dans le cadre de la formule de compte Talent Booster, les 18-25 ans bénéficient d’un découvert gratuit de 200 euros pendant dix jours », affirme Julie Alet, responsable du marché du grand public. Nombre de cursus intègrent des stages ou périodes de formation à l’étranger.

Des frais qu’il faut anticiper car, en dehors de la zone euro, les transactions par carte bancaire coûtent cher. Les réseaux facturent, en général, des frais fixes de 2à3 euros pour les retraits, auxquels s’ajoute une retenue variable de 2 à 3%. De nombreuses banques ont cependant mis en place une offre spécifique pour accompagner les étudiants à l’étranger en leur permettant de réduire la note.

L’alternative des néobanques

L’idéal est d’anticiper en prenant rendez-vous avec son conseiller avant le départ. Au Crédit Agricole Ile-de-France, par exemple, l’option Globe Trotter permet, pour un forfait de 2 euros par mois, d’être exonéré de commissions sur les retraits et les paiements par carte en devises. Même forfait à la Société Générale, comme l’indique Emilie Groux, en charge du marché des étudiants: « l’Option Internationale Niveau Etudiants est sans engagement: le client peut la souscrire, puis la résilier dès son retour s’il le souhaite ».

Autre option, se tourner vers les néobanques dont les tarifs à l’étranger sont très compétitifs. Ainsi, chez Revolut, les retraits en devises sont gratuits jusqu’à 200 euros par mois (2% du montant au-delà), tandis que les paiements sont gratuits en semaine et facturés 0,50% le week-end. Avec N26, le coût est de 1,70% pour les retraits en devises, tandis que les paiements sont gratuits.

Forfaits bancaires: la première année gratuite chez certaines banques

Banque/package Coût annuel Services inclus
Banque Populaire Rives de Paris / Forfait Cristal Essentiel (12-24 ans)12 € avec CB Visa à autorisation systématique ou classiqueFrais de tenue de compte, alertes SMS, 1 autorisation de découvert, 3 retraits hors réseau par mois, coffre-fort numérique.
BNP Paribas / Esprit Libre Initiative (12-24 ans)Gratuit pendant un an, voire plus en période de promotion, puis 32,16 € avec CB Visa à autorisation systématique ou 35,40€avec une Visa classiqueRelevés de compte, alertes SMS, retraits illimités, 2 virements permanents en agence, assurance perte et vol des moyens de paiement.
Caisse d’Epargne Ile-de-France / Bouquet Liberté Jeunes12 € avec une CB Visa classique pour les 18-21 ans et 47,40 € pour les 22-25 ansFrais de tenue de compte,relevés de compte, alertes SMS, abonnement à des services de banque à distance, 6 retraits hors réseau par mois, assurance perte et vol des moyens de paiement
Crédit Agricole Ile-de-France / Compte à Composer JeunesSocle à 16,80€ jusqu’à 25 ans (hors options)+prix de la carte: 12€pour une CB à autorisation systématiqueFrais de tenue de compte,relevés de compte, alertes SMS, abonnement à des services de banque à distance,forfait opérations courantes illimitées (virement, prélèvements…).
La Banque Postale / Formule de Compte #TalentBooster(18-25 ans)35,68€avec une CB à autorisation systématique ou classique; 36 € la 1re année, puis 72 € avec une Visa PremierRelevés de compte, alertes SMS, découvert à taux préférentiel et sans agios au-dessous de 3 € par trimestre, assurance moyens de paiement.
LCL / LCL à la Carte Etudiant (pas de limite d’âge)Carte bancaire à 1€pendant 1 an, voire plus en cas de partenariatFrais de tenue de compte, abonnement à des services de banque à distance, autorisation de découvert avec franchise d’agios. En option: assurance moyens de paiement à 1 €/an la première année; option internationale (5 €/mois), etc
Société Générale / Sobrio (18-24 ans)Gratuit pendant 1 an, puis 37,20 € avec une CB Visa à autorisation systématique et 41,40€avec une Visa ou Mastercard classiqueFrais de tenue de compte, alertes SMS, 3retraits hors réseau par mois, assurance perte et vol des moyens de paiement, réduction de 20% sur les options comme le cryptogramme dynamique sur la carte (9,60 €/an).

Source: Panorabanques.com

Sur le même thème

Actualités des banques Budget étudiant crédit

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique