Se connecter S’abonner

Gobee.bike, Ofo… Quels sont les tarifs des nouveaux vélos en libre-service ?

A Paris comme à Metz ou à Angers, de nouveaux opérateurs de vélos en libre-service déploient leur flotte. Leurs tarifs sont-ils attractifs ?
Les tarifs des concurrents au Vélib sont uniformes. @iStockPhoto

Avec borne ou sans borne ? Les adeptes de la location de vélo pour se déplacer en ville ont désormais le choix. Ces derniers temps, nombre de nouveaux acteurs – Gobee.bike, Mobike, Ofo… – fonctionnant sans la contrainte de l’accrochage à une station sont venus marcher sur les plates-bandes des Vélib, Vélo’v, V’Lille et autres systèmes subventionnés (lourdement) par les municipalités.

Leur atout ? Leur extrême souplesse. Une application téléchargée sur smartphone permet de localiser les bicyclettes disponibles et de débloquer le cadenas. Une fois le déplacement terminé, le vélo peut être déposé n’importe où. Les plates-formes prévoient toutefois des emplacements dédiés (identifiables sur l’appli et avec incitation financière à la clé).

Et côté tarifs, intéressants ?

Côté prix (voir tableau ci-dessous), les tarifs des nouveaux entrants sont uniformes. Et ils ne se montrent pas forcément plus intéressants que ceux proposés par leurs rivaux exploitant des vélos avec bornes. Ainsi, pour une utilisation régulière à l’année – 1 h 30 par jour, 5 jours par semaine et 46 semaines dans l’année  –, Vélib revient à 259 euros par an avec l’abonnement actuel à 29 euros (37,20 euros au 1er janvier prochain, soit 267,20 euros), contre 345 euros pour son concurrent sans borne Gobee.bike.

La riposte des anciens

Reste que la nouvelle concurrence est une vraie menace pour les opérateurs traditionnels. Certains ont commencé à riposter en déployant des vélos à assistance électrique. Un tiers de la flotte du nouveau Vélib, opéré par le groupement Smoovengo et disponible le 1er janvier prochain, sera équipé de cette technologie. Avec une nouveauté : l’écran embarqué qui permettra, entre autres, de calculer la distance parcourue. Les prix, eux, gonfleront (99,60 euros l’abonnement sur douze mois pour le service à ­assistance électrique). Pour d’autres opérateurs traditionnels, la réplique passe par le développement en propre d’un réseau de free floating (sans borne). C’est l’option choisie par le spécialiste du parking Indigo, principal actionnaire de Smoovengo, qui a décidé de lancer Indigo Weel dans l’Hexagone. Pour tous, la bataille se fera sur les chiffres : celui qui affichera le plus gros parc de vélos l’emportera sûrement à terme.

 

 

Quels prix pour les nouveaux vélos en libre-service ?

Opérateur Nationalité Tarifs Villes couvertes Nombre de vélos
Gobee.bike Hong-Kong 0,50€/30 min Lille, Paris, Reims Plusieurs milliers (1)
Indigo Wheel France 0,50€/30 min Metz (6 villes en plus au 1er trimestre 2018) 500
Ofo Chine 0,50€/20 min Paris 1 000
Pony Bikes France 0,80€/30 min Angers 300
(1) Non précisé par la société (2) 1 000 début janvier 2018